Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Annonceurs

Comment Le Raid Gauloises a réussi son come-back

05/05/2000

Le Raid Gauloises est en passe de réussir un double pari : séduire le grand public et retrouver sa crédibilité. Grâce à Internet. Un cocktail suffisamment explosif pour attirer médias, sponsors et sites portails en quête de nouveaux contenus.

Depuis quelques jours, les internautes du monde entier suivent la chevauchée himalayenne des soixante-dix équipes engagées dans la dixième édition du Raid Gauloises. Oublié le recrutement laborieux des années 90, époque phare des rallyes raids, Dakar et autres. Initié par Gérard Fusil, ex-journaliste d'Europe1, et Alain Guaimard, directeur d'Arc aventure, le concept de l'épreuve pluridisciplinaire, alliant l'aventure extrême, le dépassement de soi et l'esprit d'équipe, ne s'adresse plus à un cercle réduit d'initiés. L'attirance du grand public pour ce type d'épreuves est devenue un véritable phénomène sociologique. Témoin, le succès médiatique remporté par l'épreuve américaine Echo Challenge, seul concurrent direct du Raid Gauloises, qui enregistre la deuxième audience, tous sports confondus, après le fameux Super Ball. «Les 250000 francs nécessaires au financement d'une équipe ne sont plus un obstacle,précise Éric Bécart, responsable marketing du Raid Gauloises.Nous avons refusé 180demandes fermes de participation! Les sports "outdoors" supplantent aujourd'hui en France la pratique des sports dits traditionnels. Aux États-Unis, ils sont passés en moins de cinq ans du 20e au 5e rang des activités sportives pratiquées par le grand public». À cet engouement populaire s'ajoute la prévision des organisateurs face à l'explosion d'Internet. Du timide dispositif engagé lors de la dernière édition en Équateur, l'organisation du Raid Gauloises s'est dotée, pour un budget annuel d'exploitation de 2MF, d'une équipe de 20personnes à temps plein, dont quinze journalistes présents sur l'épreuve. «Le service de presse est aujourd'hui distinct du marketing, dédié à la communication via le Web», précise Éric Bécart. Images fixes, interview audio, séquences vidéo, articles traduits en trois langues... «Notre objectif est d'immerger l'internaute dans l'ambiance du raid, à travers des commentaires des concurrents à chaud, des images extrêmes», insiste Éric Bécart. à la clé, un objectif de plus de 10millions de pages lues pour l'année2000. De quoi susciter l'intérêt des médias, des sponsors mais aussi des portails Internet.

Partenariats à géométrie variable

Si l'objectif le plus avoué reste lié à l'image de marque véhiculée par le raid, chacun cherche avant tout à en tirer le meilleur profit. Dans cette optique, les organisateurs du Raid Gauloises ont multiplié les partenariats avec Yahoo!, Voilà et Wanadoo (France Télécom) ou TF1. Le principe? Les pages d'accueil de ces sites portails respectifs intègrent une fenêtre permanente pour accéder au site du Raid Gauloises. Si l'internaute clique sur cette fenêtre, il se retrouve en réalité sur un site dupliqué du Raid Gauloises où apparaît le logo du site portail d'origine. Dans ce type de connexion, un tiers des bénéfices revient à la régie, un autre tiers au fournisseur de contenu et le dernier tiers au site d'origine de l'internaute, souvent un autre moteur de recherche.

Du sponsor à la logistique

Les partenariats ne se limitent pourtant pas à ce simple échange de services d'espaces ou de contenus. Yahoo! supporte en effet la numérisation et l'hébergement des images vidéo du raid (société Broadcast), France Télécom met à disposition du Raid Gauloises un faisceau satellite permanent et réceptionne l'ensemble des images, sons, données au CERT (Centre de réception du faisceau satellite). L'opérateur télécom assure également le référencement et la logistique associés à la vente des produits dérivés, tout en empochant une partie des bénéfices lorsque les ventes s'effectuent par l'intermédiaire de ses sites portails. Certains, comme MCM, ont opté pour le partenariat média intégral. Ils disposent sur place d'une équipe de télévision. Les images sont diffusées sur la chaîne, sur le site Web, jusque sur les écrans vidéo et sur les bornes interactives du café MCM situé à Paris. Le Raid Gauloises intéresse enfin un grand nombre de petits annonceurs, qui peuvent toucher un public international en s'acquittant de la modique somme de 350francs pour la présence d'un bandeau publicitaire sur 1000pages HTML. «Des milliers de sites voient le jour quotidiennement et le plus difficile est de se faire connaître, d'être accessible à travers de nombreux critères, de disposer de multiples points d'entrée, conclut Éric Bécart.Ce résultat ne peut s'obtenir qu'à travers des partenariats croisés et sans cesse renouvelés avec tous les acteurs d'Internet. L'évolution d'Internet oblige aussi à renouveler sans cesse son contenu pour répondre à l'apparition de nouvelles technologies ou simplement redynamiser son site. Nous avons ainsi prévu de recomposer entièrement l'habillage de notre site Web tous les six mois.»

Envoyer par mail un article

Comment Le Raid Gauloises a réussi son come-back

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies