Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

...Olivier Jean

12/05/2000

À 38ans, Olivier Jean est en passe d'assouvir son rêve de cinéma. Il vient de finir un scénario, Ego, «une histoire de mère abusive traitée avec humour», et deux autres sont en écriture. Avant de devenir réalisateur-producteur dans sa société Pitbull Films, il a passé quinze ans en agences de publicité, comme directeur artistique puis concepteur-rédacteur fanatique de jeux de mots. Encore auparavant, il était comédien. L'heureux homme vit avec sa femme et ses trois enfants dans une ferme de Mayenne et enchaîne depuis trois ans courts-métrages et publicités, sous l'égide de Byzance.

Ce sont de petites pastilles d'une minute que j'essaie de vendre à Canal+ sous la forme d'un rendez-vous quotidien. Mon bégaiement est notoire dans le métier. Je l'exprime à travers ces saynètes entre deux vieux copains bègues qui échangent des histoires idiotes. J'ai tourné six pilotes en une journée dans un très bon restaurant près de la Bastille, en plaçant la caméra numérique au ras de la table. L'idée, c'est que l'on s'attache aux personnages au fur et à mesure des diffusions, sur le modèle des Deschiens.» Pour ce film qui évoque la rencontre de deux soldats ennemis dans une forêt pendant la Première Guerre mondiale, j'ai tourné en partie en 18images par seconde et j'ai piétiné la pellicule pour faire des rayures, à la façon d'un vieux reportage d'archives. Il correspond exactement à ce que j'avais en tête. Après ce film, j'étais mûr pour passer au long.» J'ai coréalisé ce spot avec le rédacteur Stéphane Xiberras. Lui s'est occupé de la direction d'acteur, moi du cadre. Ce film a fait parler de lui car il est sorti en même temps que le Viagra et passe au premier abord pour une publicité pour le médicament. Le comédien avait plusieurs émotions à faire passer, seul Marius Bruna a su le faire. Je l'ai gardé pour Héros de fortune.» C'était un film très difficile à faire car il fallait condenser un script de 25secondes en 20secondes. J'ai privilégié des plans qui associent action et mise en valeur du produit: elle fait tomber la tarte (une première en publicité que de faire tomber de la nourriture sur la table!), elle renverse le plat de gaufres, elle pose une olive sur la pizza pendant qu'il la mange.»

Envoyer par mail un article

...Olivier Jean

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies