Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Édition

Comment Flammarion a écrit l'épopée de Calais en dix jours

26/05/2000

Moins de dix jours après la finale de la Coupe de France de football, remportée par Nantes, Flammarion publie un livre consacré aux perdants: Les P'tits de Calais. Une prouesse éditoriale et technique.

Dimanche 7mai, 22h45, Stade de France. Mickael Landreau, le capitaine du FC Nantes, et son homologue de Calais, Réginald Becque, brandissent conjointement la Coupe de France. Le premier a gagné sportivement, le second émotionnellement. Battus 2 buts à 1, les amateurs nordistes ont fait vibrer la France. Le phénomène n'a pas échappé à Flammarion qui, moins de dix jours après le match, publie un livre à la gloire des héros nordistes:Les P'tits de Calais(1). Une réalisation relevant aussi de l'exploit.«La décision stratégique de réaliser ce livre a été prise au lendemain de la demi-finale gagnée par Calais face à Bordeaux,confie Marcel Guedj, responsable du département des ouvrages pratiques chez Flammarion.Il s'est véritablement produit, autour de ce club, quelque chose qui va bien au-delà du sport. Il existe une véritable attente pour ce type d'histoire.»

Histoires d'hommes

Dès le 13avril, Flammarion évalue le projet et décide de confier la réalisation du livre à Copyright, une société spécialisée dans l'édition sportive et habituée aux courts délais. L'auteur principal est désigné fin avril. Il s'agit d'Henri Quiquéré, écrivain(2) et journaliste, notamment àFrance-Soir et auMatin.Passionné de cyclisme, il se disait dégoûté du milieu du football depuis un reportage réalisé en 1976 à Saint-Étienne.«J'ai hésité avant d'accepter,avoue-t-il.Mais Calais apportait un véritable courant d'air frais dans le monde du football, et il y avait de véritables histoires d'hommes à raconter.»Le sprint est lancé. Vendredi 28avril, une réunion définit la trame du livre. Ce sera un album souvenir, avec beaucoup de photos. Il s'articulera autour de trois thèmes: le parcours de l'équipe, des portraits et l'historique du club. Pour l'aider, Henri Quiquéré fait appel à Arnaud Pauper, un jeune journaliste indépendant: le premier écrira les textes, le second sera le documentaliste. Après un week-end consacré à la recherche massive d'informations, sur Internet et dans la presse, le duo prend la route de Calais mardi 2mai.«Il faisait froid quand nous sommes arrivés,se souvient Henri Quiquéré.Mais l'enthousiasme des gens était tel, qu'au bout d'une heure, nous ne pensions plus à la température.»Dans la ville, le journaliste part à la rencontre des Calaisiens. Il discute, partage une bière dans un bistrot, écoute les anecdotes et consigne les petites histoires. Son carnet de notes rempli, il reprend le chemin de Paris le soir-même. Resté à Calais, Arnaud Pauper fouille, lui, les archives de la mairie et des journaux locaux, notammentNord littoral.Il rencontre aussi la mémoire de l'équipe: Henri Deguines.«Ce journaliste indépendant suit le club depuis des années,raconte Arnaud Pauper.Ses archives et photos remontent jusqu'en 1936. Mais il a fallu négocier ferme avec lui.»Vendredi 5mai, deux jours avant la finale, toutes les photos sont sur le bureau d'Arnaud Pauper et, de son côté, Henri Quiquéré met la dernière patte à ses papiers. Reste la finale. Dimanche 7mai, quatre photographes de Flash Press sont spécialement dépêchés pour le livre au Stade de France afin de couvrir la rencontre. Les bobines sont consommées à grande vitesse. Développements, tirages, choix des cadrages... leur travail se terminera le lendemain matin. À 7heures, ils croisent les rédacteurs du livre. C'est la dernière ligne droite. Zlatko Susic, l'un des patrons de Copyright, doit prendre l'avion à 17heures, direction l'Espagne, à Barcelone où sera imprimé le livre. Il doit impérativement être muni des textes et des photos.«Nous étions très stressés,précise Arnaud Pauper.Une photo pouvait être perdue, et cela aurait été la catastrophe. Mais à 22h30, un coup de fil de sa part nous signale que tout était en ordre. Nous étions rassurés.»Les deux jours suivants, les dernières corrections sont apportées aux textes. Flammarion, qui a commandé le papier pour l'impression avant même de connaître l'issue de la finale, n'a pas attendu pour dépêcher ses commerciaux. De son côté, Simone Bairamian, attachée de presse, mobilise son carnet d'adresses de journalistes sportifs. Avant son bouclage, le livre fait déjà l'objet d'articles. Mardi 16mai, 12000exemplaires de l'ouvrage arrivent enfin chez l'éditeur. Ils seront le lendemain dans les vitrines des libraires, évidemment celles du Nord en priorité. Toute l'équipe peut enfin retrouver le sommeil. En regrettant malgré tout que Calais n'ait pas gagné! (1) 96pages, plus de 150photos, 99francs. (2) Notamment coauteur avec Richard Cannavo d'Yves Montand, le chant d'un homme(Éditions Robert Laffont).

Envoyer par mail un article

Comment Flammarion a écrit l'épopée de Calais en dix jours

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.