Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRIX

The Link, l'anti-Babette

02/06/2000

Une jeune fille volontaire et décontractée fixe le lecteur dans les yeux et affirme: «C'est moi qui pose les questions!» Pour son troisième prix de la publicité la moins sexiste, l'Association des femmes journalistes (AFJ) a distingué une annonce d'auto-promotion de l'agence The Link qui valorise le travail au féminin. Il y a deux ans déjà, l'association avait récompensé une publicité signée Louis XIV dans laquelle un homme conciliait vie professionnelle et vie familiale grâce à son scooter Yamaha. L'annonce de The Link, une agence spécialisée dans la communication pour l'emploi, incite les employeurs à répondre aux questions des candidats à l'embauche.

La publicité, univers sexiste

«Cette publicité propose un autre modèle que les jeunes hommes en costume cravate. Elle envoie un grand bol d'air frais à une époque où l'on découvre que la nouvelle économie est aussi macho que l'ancienne»,estime l'AFJ.«Notre agence compte 70% de femmes dans ses effectifs et 80% dans son management,se félicite Éric Brac de la Perrière, le Pdg de The Link.Récemment, nous avons reculé notre réunion du lundi matin à la demande d'un père qui devait amener ses enfants à l'école.»Mais la publicité reste un univers sexiste, reconnaît Pascale Nectoux, directrice de création de The Link:«Dans le passé, plusieurs de mes créations ont été refusées car considérées comme trop féministes.»Comme le souligne l'AFJ,«lorsque Visual choque les chasseurs, il diffuse un message d'excuse. Quand des femmes protestent contre la publicité pour Babette, on dit que c'est du second degré.»

Envoyer par mail un article

The Link, l'anti-Babette

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.