Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

INTERNET

La publicité en attente de transparence

18/07/2000

Le décret du 27mars 1992 a-t-il vécu? Ce texte, qui limite l'accès à la publicité télévisée des secteurs de l'édition, de la presse, du cinéma et de la distribution, est au centre du débat sur l'accès à la télévision des sites Internet. En février dernier, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) avait autorisé tous les sites à communiquer en télévision à partir du mois de septembre. Mais le 3juillet, le Conseil d'État a annulé cette décision, estimant que l'instance de régulation outrepassait ses compétences. Retour à la case départ? Pas si sûr, car le problème de l'interprétation du fameux décret demeure. Un site comme aquarelle.com, qui vend des bouquets de fleurs en ligne, avait réussi à le tourner en sa faveur en faisant valoir qu'il était un fabricant et non un distributeur. Cela lui avait permis de passer en force sur LCI et sur TV5 en décembre dernier. En revanche, le site rueducommerce.fr, qui commercialise des appareils électroménagers, a modifié en catastrophe son plan médias qui prévoyait une présence en télévision.«Il faut davantage de transparence,s'insurge Gauthier Picart, le fondateur de Rue du commerce.Pour quelle raison Travelprice, qui commercialise des voyages, a-t-il le droit de communiquer en télévision? Le BVP[Bureau de vérification de la publicité]me répond que c'est parce qu'il propose aux clients un service de comparaison des prix du marché. Dans ce cas, moi aussi je peux axer ma communication sur le conseil et le service.»

Large concertation prévue en septembre

L'ambiguïté n'est donc pas près d'être levée. Dans l'immédiat, la ministre de la Communication, Catherine Tasca, a lancé une«large concertation», qui débutera en septembre entre le ministère et les représentants des professions concernées. S'il en est un qui est sûr d'y participer, c'est bien Henri de Montblanc, le président de l'association pour le commerce et les services en ligne (ACSA), et accessoirement co-fondateur d'Aquarelle.

Envoyer par mail un article

La publicité en attente de transparence

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.