Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La dream team de Leo Burnett

25/08/2000

Reconnue comme l'une des plus prometteuses du marché, l'équipe créative de Leo Burnett tire sa force de son collectif. Portrait d'antistars.

Leo Burnett aujourd'hui, c'est la même dynamique que celle que nous avons connue chez CLM du temps de Philippe Michel: ça frétille devant la bonne création.»Alain Picard et Christophe Paviot, transfuges de Young&Rubicam tout juste débarqués au sein de l'équipe de création de Leo Burnett, sont unanimement persuadés d'avoir fait le bon choix. Et si l'agence de Jacques Bordelais voit ainsi sa cote monter en flèche auprès de la gent publicitaire, elle ne laisse pas non plus indifférents les annonceurs. À côté de Kellogg's ou Procter qui constituent son fonds de commerce, des prospects comme la Fnac viennent aujourd'hui la consulter.

Remise à plat

À l'origine de ce renouveau, on trouve Christophe Coffre et Nicolas Taubes. Nommés vice-présidents de l'agence, signe de leur pouvoir, les deux directeurs de création, arrivés en avril 1999, ont remis à plat la «créa». Sur les six teams de l'équipe actuelle, seuls deux (Christophe Louis-Gaëlle Bellour et Philippe Lafitte-Juliette Novak) ont connu l'époque antérieure à leur nomination. Au duo Axel Orliac-Laurent Dravet, arrivé dans leurs bagages, se sont ajoutées les équipes Mathieu Villoutreix-Roland de Pierrefeu, Jean-Guillaume Pascaud-Delphine Bojago et Alain Picard-Christophe Paviot.«Ils ont tous un peu le même profil,indique Christophe Coffre.Il n'y a pas de grosse équipe senior. Ce sont des gens sains, pas du genre à se tirer dans les pattes. Quand l'une des équipes trouve un bon concept, il arrive même que les autres la félicitent!»Les têtes ont bougé, l'état d'esprit aussi.«Le changement a été rapide,note le directeur artistique Philippe Laffitte, l'un des anciens.Il s'est concrétisé sur le plan des objectifs assignés à la création et aussi dans la façon de travailler, avec la nomination de deux "art supervisors", Pascal Hirsch et Christophe Austrui. Cela permet de se concentrer sur la conception.»Tous louent également la possibilité qui leur est donnée de se consacrer à leur travail, en bonne harmonie avec les commerciaux, plutôt que de perdre du temps en luttes d'influence.«Avant de croire au talent, je crois au contexte,explique Christophe Coffre.Ce qui motive les créatifs à venir ici, c'est le climat qu'on y a instauré, non le salaire. Chez Leo Burnett, il n'y a pas un seul créatif à 40000francs par mois.»Ils ne sont quand même pas à plaindre...

Envoyer par mail un article

La dream team de Leo Burnett

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.