Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entretien : Sandra Vinco

25/08/2000

Sandra Vinco, responsable de la communication d'Eurostar pour la France, revient sur le succès de la dernière campagne. Quels étaient les objectifs de cette action? Sandra Vinco. Nous avons mis cette campagne en place pendant l'été, période où, traditionnellement, les ventes ralentissent, pour inciter les Parisiens pas encore partis au soleil à s'rir un week-end à Londres, pour un tarif de 590francs et la gratuité pour les enfants. L'idée était de montrer le charme de Londres en été, avec cette image typique d'un businessman dans un parc londonien, et de faire découvrir l'art de vivre à l'anglaise. L'autre annonce est davantage un clin d'oeil à destination des familles, une cible plus difficile à atteindre. Les communications précédentes ont toutes remporté de très bons scores Ipsos. Comment expliquez-vous le succès de la saga Eurostar? S.V. D'une part, par sa fréquence: tous les trois mois, nous lançons une campagne pour entretenir la vitalité autour de la destination. D'autre part, notre charte graphique a permis, au fil des campagnes, une forte augmentation des scores d'impact et d'attribution. Les post-tests montrent également que les consommateurs apprécient l'humour des campagnes et attendent les prochaines. Comment se compose votre clientèle? S.V. L'été, notre coeur de cible est composé de couples sans enfants et de jeunes, prêts à partir en week-end sur un coup de tête. Pendant l'année, notre cible est plus vaste, avec notamment les personnes qui effectuent des trajets d'affaires. Cette année, Eurostar a transporté 7millions de personnes, toutes lignes confondues. Comment vous situez-vous sur le marché? S.V. Sur le marché des loisirs, nous sommes clairement leaders, avec 80% de part de marché en volume. Sur le marché affaires, notre part se monte à 50%. En 1999, nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 4milliards de francs. Vous avez remis en jeu votre budget de communication. Quelle est la raison qui a motivé cette décision? S.V. Notre contrat avec l'agence Young&Rubicam arrivait à terme après trois ans de collaboration. Relancer un appel d'offres fait partie de la procédure habituelle. La compétition, qui est strictement confidentielle, est actuellement en cours. Propos recueillis par Delphine Le Goff

Envoyer par mail un article

Entretien : Sandra Vinco

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.