Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Angela Ritter : La femme, pas la famille

25/08/2000

Marketing manager international d'Elida Fabergé, l'Allemande Angela Ritter orchestre l'ensemble de la stratégie européenne de Timotei depuis Paris. Quelle est l'origine de la marque Timotei? Angela Ritter. C'est le nom d'une herbe, en Suède, que les jeunes filles mettaient sous leur oreiller pour faire de beaux rêves. C'est pourquoi la marque a d'abord été lancée dans ce pays, en 1965, et que le flacon arbore un dessin de plantes. Timotei n'a été introduite en France qu'en 1981, sur le concept du lavage fréquent. Comment se différencie-t-elle de ses concurrentes? A.R. Lorsqu'elle est arrivée en France, elle était une des seules marques, avec Elsève, ne montrant pas une femme dans sa salle de bains. Contrairement à Ultra Doux, elle ne communique pas sur une cible familiale. Elle s'adresse aux femmes, sans s'empêcher, dans sa campagne presse pour les produits coiffants, d'utiliser un mannequin homme. Les shampooings aux plantes plaisent aux hommes par leur côté rassurant. Quel est le budget publicitaire annuel de Timotei? A.R. Le budget européen est faible. Je ne peux vous en donner le montant exact mais il est inférieur à celui de nos concurrents en France. Comment se comporte la marque à l'international? A.R. Elle est présente en Europe avec une campagne unique développée par J. Walter Thompson. L'Allemagne, l'Espagne et la France sont les pays les plus importants mais elle est aussi leader en Pologne, avec 11% de parts de marché. Cette année, nous la relançons en Grande-Bretagne et en Belgique. On trouve aussi Timotei en Australie, au Japon, en Afrique du Sud, mais pas aux États-Unis. Entretien : P.C.

Envoyer par mail un article

Angela Ritter : La femme, pas la famille

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.