Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Seat va voir du côté de Bates

03/04/1998

L'annonce de la victoire de Bates dans la compétition Seat ne lève pas toutes les incertitudes quant au nom des agences en charge localement du budget

Drôle de dénouement... qui ne résout peut-être rien du tout. Après plus de sept mois de compétition, Seat, l'une des marques automobiles du groupe Volkswagen, vient de confier ses 156millions de dollars de budget européen à Bates, soit un pactole de 950millions de francs. Bates Francfort l'a emporté contre FCB Allemagne, l'agence anglaise Griffin Bacal (DDB) et l'indépendante espagnole Casadevall Pedreño, courtisée actuellement par Publicis. Jusqu'ici, tout est clair, mais c'est après que ça se corse. Car l'agence sortante, le réseau Wilkens (groupe True North), ne gérait en fait que la coordination des campagnes européennes du constructeur germano-catalan. Est-ce uniquement cette partie du budget que remporte Bates?«Non,réfute Jean de Yturbe, le patron français de Bates Europe,nous avons gagné le budget pour toute l'Europe, y compris la France, à la fois sur de la stratégie et de la création. Les premières actions ne devraient d'ailleurs pas tarder à commencer.»Exit donc les agences locales de Seat, Casadevall Pedreño en Espagne, Springer&Jacoby en Allemagne et Callegari Berville en France? Pas si sûr.«Pour l'instant, nous ne sommes certains de rien,temporise Pierre Callegari, le patron de Callegari Berville, qui gère pour la cinquième année consécutive les 100millions de francs dépensés par Seat en France, selon Secodip.Je comprends que Bates soit heureux d'annoncer cette victoire, l'agence a effectivement dû gagner quelque chose, mais quoi au juste? Un film européen, les budgets locaux en France, en Espagne, en Italie ou en Allemagne, qui sont les principaux pays où la marque communique, ou seulement la coordination des campagnes européennes?»Au siège français du constructeur, à Villers-Cotterêts, on ne semble pas en mesure non plus de lever ces incertitudes.«J'attends une réunion courant avril avec la maison mère pour en savoir plus»,indique Hervé de Labriffe, directeur ventes et marketing de Seat France, visiblement dans l'expectative. Réponse à la fin du mois.

Envoyer par mail un article

Seat va voir du côté de Bates

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.