Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

maille.com : Il n'y a que le Web qui Maille

10/11/2000

Avec son site Maille.com, la marque de moutardes et de condiments veut asseoir son image et renforcer sa relation avec ses clients.

Paris, 1747. Antoine Maille, distillateur- vinaigrier, ouvre son commerce de moutardes et de vinaigres. En décembre 1998, 251ans plus tard, la marque se lance sur Internet, façon boutique du fondateur. Rien ne semble avoir changé: la navigation se fait en cliquant sur de vieux tiroirs ou en parcourant les pages d'un livre ancien. Pour Antoine de Saint-Affrique, directeur marketing d'Amora-Maille,«cette mise en scène permet de faire le lien entre la modernité d'Internet et les racines de la marque».Le site, réalisé par l'agence Cythère, s'articule en quatre rubriques principales: l'historique de la marque, la présentation des produits, une visite des deux boutiques Maille (Paris et Dijon) et l'offre de recettes de cuisine. Cette dernière partie est d'ailleurs la plus visitée. De la salade de courgettes au lapin à la moutarde en passant par la compote de fruits secs aux épices et au vinaigre, les internautes peuvent découvrir plus de 500recettes.«Cette rubrique pratique permet de proposer une valeur ajoutée et d'aller plus loin qu'un simple historique de la marque que les gens ne verront qu'une seule fois»,explique Antoine de Saint-Affrique. Car Maille.com a bien l'intention de faire revenir les internautes. Le site, qui enregistre 25000pages vues par mois, correspond d'abord à une volonté de renforcer son image de marque.«Les principaux marchés où nous sommes présents(le Canada, les USA, le Japon, l'Australie, et bien sûr la France) sont des pays très avancés sur le Web. C'est donc normal d'y être.»

Internet, presque une nouvelle boutique

Autre motivation de la marque, propriété du groupe Unilever depuis mars dernier: renforcer le lien avec ses clients.«Avec le Web, nous voulons instaurer une relation qui soit de même nature que celle qui existe entre un petit épicier de quartier et ses clients»,affirme Antoine de Saint-Affrique. Après ses magasins de Dijon et de la place de la Madeleine, à Paris, Internet constituerait presque une nouvelle boutique... Si la marque ne vend aucun produit en ligne, elle propose en revanche diverses offres de dégustation qui permettent aux internautes de recevoir des bons de réduction à valoir sur certains produits. Maille touche ainsi de nouveaux consommateurs et constitue une base de données qualifiée.«Pour l'instant, nous envoyons des lettres promotionnelles à nos clients, mais nous comptons par la suite utiliser l'e-mail»,souligne Antoine de Saint-Affrique. Maille reste, malgré tout, très modeste par rapport au Web en général et à son site en particulier.«Internet est un média extraordinaire et il faut savoir le maîtriser. Or la meilleure façon d'apprendre sur le Net, c'est d'y être»,observe Antoine de Saint-Affrique.«Nous sommes en train de poser les premières pierres pour le futur.»

Envoyer par mail un article

maille.com : Il n'y a que le Web qui Maille

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.