Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

... Geoffrey Guiot

24/11/2000

À tout juste 25ans, Geoffrey Guiot n'a pas perdu de temps. Originaire du Nord, il a fait ses classes à Sup Info Com Valenciennes. En dernière année, il conçoit avec Nicolas Carsel, son acolyte et coscénariste, un court métrage, No Way. Ce travail de fin d'études est remarqué par un membre du jury et producteur chez Gaumont Mutltimédia, Emmanuel Prévost, qui le programme dans les salles avant le film Bimboland. Le court métrage remporte en 1999 le deuxième prix Pixel-INA Écoles et Universités au salon Imagina. Fraîchement diplômé, Geoffrey Guiot passe quelque temps chez Buf Compagnie (réalisation d'effets spéciaux). Souhaitant se consacrer davantage à la réalisation, il est pris en exclusivité chez Première Heure, puis chez Jo & Bob depuis janvier 2000. Après une publicité pour la climatisation Peugeot, il prépare actuellement un court métrage et souhaite laisser de côté les effets spéciaux pour mettre l'accent sur la direction d'acteurs.

Sur ce projet, j'ai disposé de beaucoup moins de temps que d'habitude. Le projet de départ était ambitieux: le Godzilla bêta devait détruire toute une ville, mais nous disposions seulement de deux semaines d'effets spéciaux. Nous avons donc abandonné l'idée et décidé d'adosser le monstre à un bâtiment, en l'occurrence l'hôtel Crillon, pour travailler uniquement sur le haut du corps de la bête, conçue en images de synthèse chez Buf Compagnie. Cette publicité m'a permis de sortir des univers futuristes dans lesquels on m'avait catalogué et de tourner avec une équipe professionnelle.» Sur ce court métrage, j'ai travaillé avec deux infographistes, Bruno Lardé et Jérôme Maillot. Je ne voulais pas créer de personnages de synthèse, pas assez réalistes à mon goût. J'ai donc fait tourner les acteurs sur un fond uni, dans la salle des sports de mon village, à Lieu-Saint-Amand, dans le Nord. Nous avons ensuite incrusté les personnages dans des décors futuristes. La conception du story-board a pris deux mois, les effets spéciaux six. Les objets utilisés, comme la scie circulaire avec laquelle un personnage force le système de sécurité, ont été fabriqués en pâte à modeler.» Le groupe de techno Dax Rider avait remarquéNo Wayet voulait absolument retrouver le même univers dans son clip. C'est donc un peu la même chose, avec un budget sans comparaison: 1,3million de francs, alors queNo Wayn'avait pratiquement rien coûté! J'ai disposé de trois jours de tournage et de deux mois d'effets spéciaux. Je ne souhaite pas pour autant m'enfermer dans ces mondes futuristes, sombres et anxiogènes de ce clip et deNo Way. Dans mes prochains travaux, j'aimerais me concentrer sur les personnages, et peut-être faire des films sans effets spéciaux!»

Envoyer par mail un article

... Geoffrey Guiot

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.