Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

musee-orangina.com

01/12/2000

Avec son musée virtuel, Orangina invite les internautes à plonger dans l'histoire publicitaire de la petite bouteille ronde.

C'est un petit homme-bouteille avec palmes et masque de plongée qui ouvre la visite guidée du musée virtuel d'Orangina. De 1930 à 2000, il nous fait parcourir une fresque historique où chaque époque renvoie aux objets, bouteilles, affiches publicitaires de la marque et à de petits jeux (réussite, jackpot, etc.). On y apprend que l'histoire de la petite bouteille secouée commence à Boufarik en Algérie en 1935. Elle est marquée par la rencontre entre Léon Beton et un pharmacien espagnol, inventeur d'un concentré de jus d'orange, Naranjina. En 1951, son fils Jean-Claude Beton, le fondateur de la société, met au point la boisson gazeuse, dessine la bouteille et confie à l'affichiste Villemot la création de ce qui deviendra le logo. «Orangina est une marque culte qui appartient au patrimoine français, il est naturel de pouvoir offrir à chacun de nos consommateurs cette visite dans le temps avec les outils de la modernité», souligne aujourd'hui Jacques Pfister, Pdg d'Orangina-Pampryl. Dans la «Galerie», l'internaute peut cliquer sur des tableaux qui le font voyager dans différentes époques. On trouve également un catalogue de 500objets (cendriers, verres, briquets, miroirs , etc.) qui fera la joie des collectionneurs, et la saga publicitaire - en images fixes car la question des droits d'auteur n'est pas encore réglée. On peut néanmoins se régaler d'un spot de 1952. Ce site coloré qui emprunte à toutes les technologies, même les plus récentes - animations en Flash, son, expositions en panoramique Quick Time VR, morphing - a la particularité d'avoir été réalisé par des étudiants de l'université de Provence d'Aubagne. «La marque témoigne ainsi de son engagement dans l'insertion économique des jeunes intéressés par le numérique, dans le prolongement de son action de mécénat menée par la Maison Orangina à Marseille», souligne Françoise Beton, directrice de la communication et fille du fondateur de la compagnie.

Envoyer par mail un article

musee-orangina.com

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.