Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entretien : Juliette de la Noue

08/12/2000

Juliette de la Noue, chef de produit à Française des jeux, analyse le succès du lancement du jeu de grattage XIII. Pourquoi avoir lancé le jeu XIII? Juliette de la Noue. Parallèlement à nos jeux de grattage piliers, comme le Millionnaire, nous lançons des jeux plus éphémères qui s'appuient sur des partenariats. Nous avons ainsi créé la marque ombrelle Saga, à travers laquelle nous rebondissons sur de grandes sorties cinéma commeStar Warsou bien des événements culturels. Le directeur général adjoint des éditions Dargaud, Éric de Montlivault, a contacté Française des jeux, estimant que les tickets pouvaient être un bon support de promotion pour une maison d'édition. Emballés par cette idée, nous avons finalement opté pour la bande dessinéeXIII,de William Vance et Jean Van Hamme: son traité graphique simple et épuré se mettait bien en scène sur les tickets. De plus, cette bande dessinée, dont le nouvel album est sorti au début du mois de novembre, concerne quelque 5millions de lecteurs en France, dont 87% ont plus de dix-huit ans. Elle nous permettait par ailleurs de jouer sur le chiffre 13 qui est considéré comme le chiffre de la chance par notre bassin de 30millions de joueurs. Dans quel esprit la campagne a-t-elle été conçue? J.d.l.N. Notre brief demandait que l'attribution à Française des jeux soit immédiate, que le logoXIIIsoit lisible et compréhensible et que les annonces soient en affinité avec le territoire de la BD. Le budget de la campagne est de 12millions de francs en affichage et de 4,8millions de francs en radio. Des PLV ont été également disposées dans nos 42500points de vente. Où en sont les ventes de XIII? J.d.l.N. Sur six semaines, le chiffre d'affaires est estimé à 610millions de francs, alors que notre objectif interne était de 500millions de francs pour l'ensemble de l'année 2000. Le jeu marche encore mieux que la saga Star Wars qui, sur la même durée, avait réalisé 597millions de francs de chiffre d'affaires. L'opération a également été profitable aux éditions Dargaud, puisque la BD est un énorme succès d'édition et que le taux de notoriété de XIII va passer de 50% à 70 ou 75%. Dargaud prévoit un recrutement de 100000 à 150000lecteurs sur deux ans. Un partenariat réussi, en somme. Entretien: Delphine Le Goff

Envoyer par mail un article

Entretien : Juliette de la Noue

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies