Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

grandmarnier.com

Séduire les jeunes

08/12/2000

La liqueur à base d'oranges lance une nouvelle version de son site créé en 1995. Objectif: attirer plus de jeunes Français et obtenir la même résonance qu'aux États-Unis.

Le Grand Marnier, variante de cognac fabriquée à base d'oranges, ne se réduit pas à un ingrédient pour parfumer les glaces, comme on pourrait le croire. En Amérique du Nord, cette liqueur est considérée comme un produit de luxe. Grandmarnier.com - créé en 1995 et relooké cette année - est donc bilingue et conseille sa visite aux internautes de plus de 21ans! Le serveur est aussi hébergé aux États-Unis pour des questions de rapidité et de coût, et à cause de la loi Évin qui réglemente les publicités pour l'alcool et le tabac: outre-Atlantique, la marque peut, sur un visuel, associer une personnalité au produit. Le site, qui attire en majorité des Américains, est conçu dans les tons boisés et chaleureux propres aux spiritueux, avec un petit bruit de verre que l'on remplit, dès la page d'accueil. Les cocktails sont proposés sur fond noir, dans une atmosphère «lounge», alors que les rubriques de recettes culinaires sont sur fond blanc. Ailleurs, le fond parcheminé, sur lequel l'histoire de la marque et de sa fabrication sont déclinées, rappelle l'héritage du produit créé en 1827: une bouteille de Grand Marnier fut retrouvée à bord du Titanic.«L'idée est de montrer que c'est dans les vieux fûts qu'on fait les meilleurs crus, sans non plus s'éterniser»,souligne Gilles Coury, directeur Internet et multimédia chez Grand Marnier et créateur du site. Un espace est aussi dédié aux campagnes publicitaires françaises et américaines de la marque.

Attirer les noctambules

L'objectif de la nouvelle version est de dynamiser la marque et de toucher un public plus jeune. Pour attirer les noctambules et les branchés, la marque a signé un partenariat avecZurban,le city guide parisien, pour ses soirées Grand Angle.«Nous y avons l'exclusivité des publicités pour spiritueux et, comme aux États-Unis, Grand Marnier parraine des soirées dans des lieux "tendance" comme Les Bains ou le Hard Rock Café,continue Gilles Coury.Nous mettons ensuite les photos en ligne. Cela reste de l'ordre du marketing pur et pas une création du Web.»En France, le site est non marchand et sans publicité. Mais la marque songe à vendre en ligne, sans nuire aux actuels réseaux de distribution.«De 30000connections en 1996, grand marnier.com est passé à 400000 par mois, pour 650000pages vues aujourd'hui,poursuit Gilles Coury,ce qui tendrait à prouver que les internautes viennent chercher de l'information précise et qu'ils la trouvent vite.»Pour cela, le site se veut«efficace»,avec menu déroulant affiché en permanence et retour à la page d'accueil en un clic. Son budget de développement en agence (Image Force) est de 1MF et son coût annuel de fabrication de 500000F.

Envoyer par mail un article

Séduire les jeunes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.