Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'ascension du mont Robial

05/01/2001

Pour la première fois est rassemblé l'ensemble des travaux du graphiste Étienne Robial, aujourd'hui directeur artistique général de Canal+. C'est à Paris, à la galerie Anatome, jusqu'au 24février.

En poussant la porte du 38 de la rue Sedaine, à deux pas de la Bastille, on tombe sur une galerie entièrement consacrée aux graphistes, un espace ouvert il y a un peu plus d'an par l'agence de communication Anatome. Après une rétrospective du graphisme mexicain et avant d'accueillir en mars l'école de Varsovie, elle met aujourd'hui à l'honneur Étienne Robial. Sans doute est-ce la disposition des lieux, un lumineux triplex sur cour, qu'accentue encore le choix d'une présentation chronologique effectuée par le commissaire de l'exposition Michel Wlassikoff, mais le parcours proposé au visiteur relève un peu de l'ascension. Il faut dire que Robial, à lui tout seul, est un monument du graphisme français. Faut-il rappeler ses lettres de noblesse qui en font l'un des papes de la bande dessinée et l'inventeur de l'habillage télévisuel? En 1972, avec Florence Cestac, il ouvre la librairie Futuropolis, dont les premiers bénéfices servent à lancer des albums de bande dessinée qui feront date. Étienne Robial participe aussi, en 1977, au collectif Bazooka qui regroupe Kiki et Loulou Picasso, Olivia Clavel, etc.

Jusqu'au-boutiste

En 1982, à la demande de Pierre Lescure, il conçoit l'habillage de l'émissionLes Enfants du rock,sur Antenne2. Mais sa grande oeuvre, toujours par l'entremise de Lescure, c'est l'habillage de Canal+, un groupe dont il est aujourd'hui directeur artistique général pour la chaîne et l'ensemble de ses filiales (PSG, CanalSatellite, etc.). Retouché en 1995, ce graphisme s'apparente à un vrai système architectural fondé sur les combinaisons aléatoires des éléments typographiques et des accords de couleurs. Les éditions Canal+ sortent d'ailleurs fin janvier un livre retraçant l'ensemble des déclinaisons graphiques de Canal+, soit une somme de 3000photos. Grâce à la libéralité de ses patrons, Étienne Robial a pu continuer, depuis qu'il a son bureau chez Canal+ (1984), à concevoir des projets pour l'extérieur: identité visuelle de M6, de La Sept, du CNC, des éditions Denoël ou Verticales. Ses contributions à la presse, moins connues que celles pour le petit écran, n'en sont pas moins marquantes puisqu'il a conçu les maquettes deMétal hurlant, À suivre,etc. ou les éphémères quotidiensLe JourouParis 24heures.Aujourd'hui encore, ce jusqu'au-boutiste des déclinaisons graphiques, qui suit avec délectation la mise en place du système de marquage dans les parkings de Canal+, ne rechigne pas à s'attaquer à des chantiers extérieurs. Dernier en date: l'harmonisation de l'image du Festival international du film. Le travail ne manque pas puisque son papier à en-tête ne mentionne même pas qu'il se déroule à Cannes!

Envoyer par mail un article

L'ascension du mont Robial

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.