Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

... Bruno Decharme

02/03/2001

Difficile d'imaginer deux univers plus éloignés que celui de l'art brut et celui de la publicité. C'est pourtant ce qui remplit la vie de Bruno Decharme. À 48ans, cet ancien assistant de Jacques Tati a, à son actif, quinze ans de films publicitaires et une immense collection d'oeuvres d'artistes illuminés qui tourne actuellement aux États-Unis. Il prévoit d'organiser une rétrospective d'art brut en France pour 2003. «La peinture représente une démarche de recherche qui nourrit mon travail de réalisateur. Les publicitaires ont tendance à aimer les effets de mode. Moi, j'aime les choses intemporelles.» Si Bruno Decharme a un style, c'est celui de mêler la direction artistique et la comédie, une méthode qu'il tient de son mentor, Jacques Tati.

J'ai été choisi pour ce tournage car j'ai fait plusieurs films pour des produits alimentaires sur lesquels il fallait créer de l'appétence. De même ici, je devais filmer les pièces de moteur comme des bijoux, en faisant passer une sensibilité au-delà de la technique. Il fallait montrer que les personnages et la machine font partie du même monde, traduire l'adéquation entre la technologie et l'utilisateur. Pour un passionné d'art comme moi, c'était particulièrement intéressant de mettre en scène une exposition. C'est un très gros film international qui a demandé une semaine de postproduction pour les effets spéciaux.» Au contraire de Toyota, on est dans la comédie pure, sans effet de mise en scène. Mais la problématique est la même: il faut trouver le ton juste. La fille est un peu bête mais pas ridicule ni caricaturale. Elle reflète juste cette société des sondages dans laquelle il faut avoir une opinion sur tout. Dans le lot, forcément, on dit des banalités. J'ai utilisé les techniques d'improvisation: déstabiliser la comédienne pour retrouver la spontanéité.» Rien n'est plus artificiel que la publicité pour les produits de beauté. Je me suis beaucoup amusé à en détourner les codes. Il fallait réussir à diriger des mannequins qui ne sont pas comédiennes, leur faire oublier qu'elles sont jolies. La comédie appliquée à la beauté, c'est tout ce que j'aime faire: le mélange de la direction artistique et de la direction d'acteurs.»

Envoyer par mail un article

... Bruno Decharme

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.