Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

Franck Poncet : Pimenter la relation d'amour

02/03/2001

Le chef de produit et responsable de la communication de Caprice des dieux revient sur la boulimie de la marque en espaces publicitaires télévisés. Vous adoptez à nouveau une communication axée sur le désir, à l'image de celle des années 80. Pourquoi vous en êtes-vous éloignés pendant la décennie 90? Franck Poncet. Faire rire c'est bien, mais il ne faut pas non plus gadgétiser le produit. Nous avons opéré un recentrage sur le produit dans une période de crise où la consommation était plus difficile. Nous avons alors adopté le discours de la gourmandise qui faisait la synthèse de tout ce que nous avions pu dire en vingt ans. Le triptyque «pur, frais, fondant» des années 70 exprime la recette unique du Caprice. C'est un peu le Nutella ou le Coca-Cola des fromages. Aujourd'hui, nous revenons au couple, mais de manière plus moderne, plus sensuelle. Vous communiquez à longueur d'année depuis trente ans. Cette omniprésence est-elle indispensable à la pérennité de la marque? F.P. Il faut accompagner le consommateur tout au long de l'année. La marque possède une base de fidèles, des «Caprice addicted», avec lesquels on entretient une relation d'amour. Il faut la pimenter, surprendre avec des opérations de promotion, par exemple. Le rendez-vous de la Saint-Valentin est une bonne occasion. Pendant quinze jours, nous avons changé de packaging et même de nom pour nous rebaptiser Caprice à deux dans les linéaires. Quels sont vos concurrents? F.P. Nous sommes le leader du marché des ovales et dans le trio de tête des fromages à pâte molle, avec Président et Coeur de Lion. Mais la concurrence ne se limite pas aux fromages. Nous avons un positionnement de gourmandise qui se déguste à n'importe quel moment de la journée. De ce fait, notre concurrence est assez large. Elle se situe au niveau de tous les snacks, salés ou sucrés. Entretien : H.H.

Envoyer par mail un article

Franck Poncet : Pimenter la relation d'amour

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.