Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Fils de pop

23/03/2001

L'exposition Les Années pop, au Centre Pompidou, vient rappeler l'influence de ce mouvement artistique et culturel sur la création actuelle. Dans la publicité, il a été exploité jusqu'à l'excès.

Populaire, provisoire, remplaçable, produit en série...»La définition du pop art, formulée dès 1957 par l'artiste britannique Richard Hamilton, pourrait s'appliquer à la publicité. Les deux univers n'ont d'ailleurs cessé de se renvoyer la balle. L'exposition Les Années pop, qui vient d'ouvrir au Centre Pompidou à Paris, tombe à pic pour réviser ses classiques, à l'heure où la création publicitaire est frappée de nostalgie pour les années 60. L'agence Young&Rubicam a ainsi produit une campagne Eurostar rendant hommage au Swinging London de Richard Lester, des affiches Quick pastichant les comics américains et un film Décathlon, clin d'oeil appuyé à Jacques Tati. Les films TGV, Philips, Noos, mesfi nances.fr affichent tous un décor design. Le summum est atteint par une campagne belge pour Nivéa pastichant Roy Lichtenstein. Les créatifs trentenaires revendiquent cette influence, comme Éric Lécot, directeur de création chez Alice:«J'ai baigné dans l'esthétique ronde et joyeuse des années 60 étant enfant et ces références me sont restées en tête de façon subliminale lorsque j'ai commencé à travailler dans la publicité.»Pour Olivier Altmann, directeur de création de l'agence BDDP&Fils,«la publicité a gardé la forme délirante des années 60 pour donner du second degré à des campagnes difficiles, mais elle a oublié le fond révolutionnaire. Avant, le pop art détournait la publicité pour s'en moquer. Aujourd'hui, la publicité récupère le pop art pour en donner une image convenue.»Si l'on en juge par la vague actuelle de créations dépouillées, l'influence pop semble bien usée.

Envoyer par mail un article

Fils de pop

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.