Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ALIMENTATION

Panzani revisite le fast-food

06/04/2001

Panzani inaugure Via Gio, un concept de fast-food de pâtes dont le premier restaurant vient d'ouvrir à Lyon. La marque souhaite ainsi fidéliser et doper la consommation à domicile.

Après Adidas, MCM ou encore Maxwell, Panzani a inauguré à Lyon, le 21mars dernier, son premier restaurant Via Gio, moyennant un investissement de cinq millions de francs. Répondant au concept de «mangia presto», il se situe à mi-chemin entre le fast-food et le restaurant type Bistrot Romain.«Il existe déjà de tels restaurants en Grande-Bretagne et au Canada. Ils répondent à la demande de consommateurs qui souhaitent manger vite et équilibré pour un prix correspondant à la valeur d'un ticket restaurant, soit environ quarante-cinq francs»,explique David Collignon, consultant en restauration, initiateur du projet avec Panzani et directeur général de Via Gio. Le lieu, conçu par les sociétés Lieux&Communication et Ideops, veut donner une idée contemporaine de l'Italie, en rupture avec celle de la pizzeria. Il comprend trois espaces - restauration assise, debout et épicerie - installés autour des cuisines. L'épicerie est le seul endroit où Panzani est physiquement représenté:«On y retrouve tous les produits de la marque Giovanni Panzani- les pâtes, les sauces, les huiles, les vinaigres, le parmesan. L'idée est de permettre aux clients du restaurant de pouvoir recréer chez eux, à quelques détails près, les plats qu'ils ont dégustés sur place en achetant les produits chez Via Gio, puis plus tard en grande surface»,explique Xavier Riescher, directeur marketing de Panzani.

Six mois à l'essai

Pour initier son public, la marque a mis à disposition un livret de recettes édité à un million d'exemplaires, distribué gratuitement aux clients. Panzani s'est donné six mois pour tester le concept. Si tout se passe bien, une cinquantaine de restaurants en propre et surtout en franchise devraient voir le jour d'ici à trois ans.«Un Français consomme en moyenne 7kilos de pâtes par an, contre 25kilos pour un Italien. Nous pensons donc qu'il est possible de dynamiser le marché d'environ 5% par an. Le restaurant est l'un des outils de promotion qui nous permettra d'atteindre cet objectif»,estime Xavier Riescher.

Envoyer par mail un article

Panzani revisite le fast-food

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.