Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ALIMENTATION

Le steak haché y croit encore

06/04/2001

La filière bovine a lancé le 5avril une campagne télévisée pour relancer la consommation de steak haché. Un combat perdu d'avance?

Les professionnels de la viande de boeuf ne savent plus à quel saint se vouer. En ce début de printemps, la consommation de rumsteak et de côtes de boeuf ne s'est toujours remise de la crise des farines animales de l'automne dernier. La tendance est à -20% par rapport à la même période de l'année 2000, et même à -35% pour le steak haché. Plutôt que de brûler des cierges, l'interprofession (Interbev), sous l'impulsion du Syndical national des industriels de la viande (Charal, Socopa, Bigard...), met dix millions de francs sur la table pour relancer les ventes de steak haché. Au menu, un spot télévisé de l'agence Alternative, réalisé par le photographe Jean-Louis Bloch-Lainé. Pour une fois, le film évite les poncifs sur la traçabilité et les ruminants gambadant dans les prés au profit d'une allégorie plutôt bien vue dans laquelle le muscle de boeuf se voit comparé à un quartier de pomme débarrassé de la peau et des pépins. Message: le steak, si c'est bon entier, c'est bon haché. Pour parfaire le dispositif, un logo «100% muscle» sera apposé par les professionnels respectant un cahier des charges excluant de la préparation de viande hachée tout autre ingrédient que ce fameux muscle. Les artisans bouchers, eux, apposeront des affichettes sur leurs vitrines. L'effort est louable de la part de professionnels au bord de la crise de nerfs. Cependant, avec la nouvelle épizootie de la fièvre aphteuse qui, outre les ovins, ne donne pas du boeuf une image très ragoûtante, la profession, comme le confie un responsable d'Interbev, a le sentiment déprimant de«nager à contre-courant».

Envoyer par mail un article

Le steak haché y croit encore

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.