Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entretien : Marc-Antoine Schuck

06/04/2001

Marc-Antoine Schuck, directeur du marketing, réaffirme les ambitions de William Saurin, dont cette campagne pour Carte Brasserie est une première illustration. À quoi correspond cette prise de parole? Marc-Antoine Schuck. DDB est notre agence depuis 1995, mais elle a été remise en question en 1999. Après notre entrée dans le groupe Paribas et un remaniement de l'équipe William Saurin, nous avions lancé une consultation afin de nous repositionner sur deux axes: la qualité et l'innovation. L'agence a su se renouveler. Auparavant, nous communiquions plutôt sur le «mijotage». Nous avons élargi ce thème au «plaisir de bien manger à la française» qui associe plaisir organoleptique et art de vivre. C'est un message qui caractérise le groupe dans son ensemble ainsi que les gammes Famille gourmande, Carte Brasserie, les barquettes pour micro-ondes et les Sachets saveur. Nous travaillons, de plus, à un positionnement spécifique à chaque gamme. Pourquoi la marque a-t-elle choisi l'affichage pour cette campagne? M.-A.S. Nous lancions trois nouvelles recettes, après une politique d'innovation en stand by durant les années quatre-vingt-dix. Pour le faire savoir, nous avons opté pour un média permettant d'avoir une action rapide, nationale, dotée d'un message simple. Nous avons aussi utilisé la télévision pour faire connaître une autre innovation, les Sachets saveur. Quels sont les résultats sur les ventes? M.-A.S. Nous sommes le leader français des plats cuisinés appertisés avec plus de 30% de parts de marché. Sur le segment des plats cuisinés français supérieurs, nous sommes passés à 25%, soit un gain de 2 à 3points de PDM en un an. Cette accélération des rotations est due à la publicité, mais aussi à des actions promotionnelles et à nos efforts vers la distribution. Nos principaux concurrents sont Raynal&Roquelaure et les marques de distributeurs, comme Reflets de France, de Carrefour. Quels sont vos projets? M.-A.S. Notre politique d'innovation s'accélère sur toutes nos gammes de produits. En avril, nous enrichissons les Sachets saveur de trois recettes. De même sur Carte Brasserie et les barquettes pour micro-ondes. Nous lançons aussi une gamme de pâtés en bocaux de verre. Nous n'avons pas encore défini les produits sur lesquels nous allons mettre l'accent à l'avenir, mais ce qui est sûr, c'est que notre budget communication est en croissance. Il est aujourd'hui de 35millions de francs bruts Sécodip. Entretien : Carole Soussan

Envoyer par mail un article

Entretien : Marc-Antoine Schuck

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.