Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Graphisme: place à la jeune garde

18/05/2001

Le Centre Pompidou accueille jusqu'au 28mai une exposition sur la jeune création graphique française. L'occasion de donner une large audience à une discipline encore mal connue du grand public.

Le jeune graphisme français a enfin pignon sur rue. Jusqu'au 28mai, il s'expose au Centre Pompidou, à Paris, au travers des oeuvres de huit graphistes en ateliers collectifs ou indépendants, tous âgés de moins de trente-cinq ans. Chacun incarne une facette originale de leur métier. Laurent Fétis, vingt-neuf ans, a fait connaître son style néo-années 60 sur les pochettes de disques des groupes «easy listening» Mellow et Tahiti 80, et a déjà collaboré avec le Centre Pompidou pour le catalogue de l'expositionAu-delà du spectacleen 2000. Rien à voir avec Rik Bas Backer, trente-trois ans, héritier de la tradition néerlandaise de la typographie, reconnaissable à son style minimaliste mis en pratique dans le catalogue des vêtements APC. Martin Verdet et Philippe Lakits, respectivement trente et trente-cinq ans, se réclament de Roman Cieslewicz, le grand maître de l'affiche polonaise, tandis que Muriel Paris et Alex Singer, 34 et 30ans, revisitent l'école suisse de la typographie. Pascal Colrat, trente-trois ans, se consacre exclusivement à l'affiche, aussi bien pour des commandes de la ville de Nanterre ou de Radio France que pour ses travaux personnels qui intègrent ses propres photographies. Également graphiste et photographe, Laurent Séroussi, trente ans, a illustré des disques pour Alain Bashung, Axel Bauer et M, et signé le clip dePuisque vous partez en voyage, le duo de Françoise Hardy et Jacques Dutronc.

L'intransigeance du graphisme

L'organisateur de cette exposition, Michel Wlassikoff, oeuvre depuis plusieurs années à la tête de la revueSignespour la reconnaissance du graphisme en France, dans la continuité du festival de l'affiche de Chaumont, des rencontres de graphisme d'Échirolles ou des expositions de la galerie parisienne Anatome. Sa sélection, éminemment subjective, se veut représentative de la nouvelle génération de graphistes.«Ils ont tous une formation très solide, complétée de recherches universitaires,justifie-t-il.Ce ne sont pas des épigones, ils ont développé un projet personnel sans se précipiter dans le sillage de David Carson ou de Neville Brody, ni dans les nouvelles technologies. Ils représentent l'intransigeance du graphisme d'auteur, avec une position esthétique et déontologique affirmée.» Scénographiée par Verdet et Lakits, l'exposition est appelée à circuler dans le monde et pourrait bien, si elle est un succès, être prolongée. Exposition Signes de la jeune création graphique en France, jusqu'au 28mai au Centre Pompidou, forum, niveau -1, entrée libre. En collaboration avec l'Association française d'action artistique, en partenariat avec le fabricant de papiers Trebruk. Commissaires: Romain Lacroix et Michel Wlassikoff.

Envoyer par mail un article

Graphisme: place à la jeune garde

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W