Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

LOISIRS

Fujifilm fait son cinéma en numérique

01/06/2001

Le fabricant de pellicules et boîtiers se positionne en leader de la technologie numérique, avec un film mettant en scène Loïck Peyron.

Loïck Peyron est seul en mer, accroché au mât de son trimaran. Tout à coup, il aperçoit sa femme de ménage, son facteur, sa femme et sa fille qui lui font signe. À force de naviguer en solitaire, le marin est-il victime d'hallucinations? Non, il se remémore les photos numériques que sa femme lui fait parvenir par e-mail. Signé «Fujifilm, aussi sensible que vous», le film, conçu par Enjoy Scher Lafarge et réalisé par Stuart Douglas pour Louka Films, met en scène le porte-drapeau de la marque depuis dix ans.

Marché en plein essor de 1,6milliard de francs

Cette campagne, diffusée dès le 4juin, vise à positionner Fujifilm comme leader des appareils numériques. Un marché en plein essor: en 2000 il s'en est vendu 320000 en France, un chiffre qui devrait monter à 450000 en 2001. Aujourd'hui, le numérique talonne les appareils traditionnels, ou «argentiques»: le premier représente 1,6milliard de francs, contre 2,9milliards pour les seconds. En 2001, le marché du numérique devrait se porter à 2milliards de francs. Fujifilm réalise 16,5% de part de marché, à quasi-égalité avec Olympus (17%).«En 2000, nous avons communiqué sur nos innovations technologiques,explique Marc Héraud, directeur de la communication de Fuji France.Aujourd'hui, nous commençons à évoquer les valeurs d'usage, en levant les freins à l'utilisation.»«La photo traditionnelle est liée au souvenir,remarque Christophe Lafarge, directeur associé de l'agence.Il s'agit de montrer que le support numérique peut véhiculer l'émotion et qu'il permet de partager l'image rapidement aux quatre coins du monde.»Un complément radio abordera, dès le 15juin, la possibilité de réaliser des tirages à partir d'une carte numérique, avec la même qualité que celle d'une pellicule traditionnelle. Des annonces en presse spécialisée complètent le dispositif, qui se monte à 20millions de francs brut pour le premier semestre.«En 2001, nous communiquerons aussi bien sur l'argentique que sur le numérique»,annonce Marc Héraud.

Envoyer par mail un article

Fujifilm fait son cinéma en numérique

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.