Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

Bruno Barbier : Un univers qui reste masculin

01/06/2001

Bruno Barbier, directeur communication et marketing d'Eurosport, précise la vocation de la chaîne et revient sur son territoire de communication. Vous vous êtes fait une spécialité de l'humour potache. N'appréhendez-vous pas l'ire des Chiennes de garde? Bruno Barbier. Cela n'est jamais arrivé mais, à deux ou trois occasions, j'ai redouté cette éventualité. En revanche, nous avons reçu des plaintes de la WTA [l'équivalent féminin de l'ATP] pour une campagne sur le tennis ou encore de la Fédération internationale d'athlétisme. Nous sommes dans le registre de la dérision et de l'humour et nous l'assumons, même si, parfois, je suis contraint de freiner les ardeurs des créatifs de l'agence... Cela dit, il ne faut pas se leurrer: qu'on le déplore ou non, le sport reste un univers masculin. Notre audience est constituée à 75% d'hommes et les compétitions masculines recueillent encore aujourd'hui les audiences les plus fortes. Pour en revenir aux Chiennes de garde, notre exposition médias étant limitée, cela réduit peut-être les risques. Justement, pourquoi ne pas communiquer plus largement? B.B. À l'exception d'une campagne d'affichage institutionnelle, notre objectif demeure le même: déclencher et augmenter les abonnements. Pour cela, nous cherchons à atteindre le noyau dur des amateurs de sport. Nous sommes une chaîne thématique à destination d'un public de véritables boulimiques de sport. TF1 est désormais l'actionnaire unique de la chaîne. Quelles vont être les conséquences de cette nouvelle donne? B.B. Les objectifs restent les mêmes: développer notre notoriété. La situation actuelle me semble d'ailleurs plus cohérente qu'auparavant, où TF1 et Canal+ se partageaient la chaîne. Entretien: E.M.

Envoyer par mail un article

Bruno Barbier : Un univers qui reste masculin

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.