Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

SERVICES

Les films d'Adia font tiquer le BVP

15/06/2001

Le numéro quatre français du travail temporaire dénonce le harcèlement moral dont sont victimes certains salariés. Les films, signés Leagas Delaney Paris Centre et réalisés par Éric Rochant, sont controversés.

Dans un ascenseur, un cadre jette un regard lubrique sur le décolleté d'une employée. Il lui conseille de venir plus souvent le voir dans son bureau. Une voix off conclut:«Il y a des jours où votre travail peut devenir insupportable. Il y a des jours où l'on regrette de ne pas avoir choisi l'intérim». L'annonceur n'est autre qu'Adia, le numéro quatre français du travail temporaire.«Nous avons choisi de dénoncer des situations de harcèlement moral dans l'entreprise pour revaloriser le statut de l'intérimaire, plutôt mal considéré»,explique Patrick Monicat, directeur commercial à l'agence Leagas Delaney Paris Centre, en charge de ce budget. Trois thèmes ont été retenus: le racisme, l'homophobie et le harcèlement sexuel. Ils donnent lieu à trois films, simples et justes, signés Éric Rochant, le réalisateur des longs métragesUn Monde sans pitiéetLes Patriotes, choisi pour«sa patte réaliste».«Nous ne voulions pas tomber dans la comédie et prendre clairement parti»,indique Patrice Chatelin, concepteur-rédacteur.

Le BVP réticent

Adia et son agence se sont heurtés à la réticence du Bureau de vérification de la publicité (BVP). À la lecture des scripts, l'instance avait émis un avis défavorable. Les spots, selon ses membres, pouvaient cautionner ce type de comportement dans l'entreprise et donner raison au plus fort. Toutefois, Circuit A, la régie cinéma d'UGC, a donné son accord pour diffuser deux d'entre eux. Un troisième, sur le racisme, a fait l'objet d'une adaptation pour la TV.«Afin de ne pas choquer, nous restons plus vague et plus énigmatique qu'au cinéma»,explique Patrice Chatelin. Les films seront diffusés du 20juin au 4juillet. L'agence attend toujours les dernières conclusions du BVP, qui vient de recevoir les films. La campagne sera relayée par des annonces presse illustrées par les photographes Rose neige, toujours sur le thème des gestes ou des propos déplacés. Reste à savoir si le public trouvera judicieux de promouvoir l'intérim au travers de questions aussi sensibles.

Envoyer par mail un article

Les films d'Adia font tiquer le BVP

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.