Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entretien : Tyen

15/06/2001

Pour Tyen, directeur artistique chez Dior, les couleurs et le travail qu'elles demandent sont les clés de la réussite, non seulement du produit, mais aussi des campagnes de Dior maquillage, comme cette annonce presse. Pourquoi travaillez-vous sans agence pour la gamme maquillage? Tyen. Cela fait maintenant vingt-deux ans que nous travaillons sans agence pour le maquillage Dior, avec toujours autant de succès, au vu des scores. Alors pourquoi changer? Surtout, je connais très bien l'esprit Dior et j'arrive aussi très bien à savoir ce que veulent les femmes. Quelle est l'histoire de ce look printemps 2001? T. Le comité création couleurs/looks et le laboratoire, c'est-à-dire une vingtaine de personnes, travaillent sur les produits avec dix-huit mois d'avance sur leur sortie commerciale. Nous dénichons les couleurs et les looks tendance en nous inspirant des magazines, de la mode, du cinéma, de la musique. La difficulté de ce travail réside dans le fait d'anticiper par rapport à ce qui se fait aujourd'hui. Et là est la clé de notre réussite. Comment Dior met-il en valeur ses couleurs? T. Dans le look printemps 2001, trois couleurs ressortent: le rose, le violet et le gris. Le gris est une couleur très triste pour le printemps. On l'a donc transformée pour qu'il soit rose lilas. Toutes les couleurs de la gamme maquillage ont d'ailleurs cet aspect passé, comme si elles étaient fanées par le soleil. C'est un peu comme les jeans, après plusieurs lavages. Je trouve que les couleurs sont plus jolies ainsi. Dans le choix des couleurs, les femmes nous font entièrement confiance. Quelle est la particularité de ce visuel? T. Nous avons collaboré avec un mannequin, Christina, qui plaît aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Les femmes arrivent à s'identifier à elle quand elles voient le visuel. Le mannequin porte vraiment les couleurs de la palette et contrairement à nos concurrents, nous ne faisons aucune retouche photographique. Ici, les rides et les plis sont visibles : elle vit. Nous procédons de la sorte car si nous offrons uniquement du rêve aux femmes, elles risquent d'être déçues par la réalité. Entretien : Cécile Leclercq

Envoyer par mail un article

Entretien : Tyen

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.