Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

Gilles Dumas : Il faut communiquer vers les leaders d'opinion

06/07/2001

Gilles Dumas, directeur général de l'institut d'étude SportLab, confirme que l'image des sponsors du cyclisme est restée intacte. Mais il recommande aussi aux responsables du cyclisme de fortement communiquer auprès des décideurs. Quels effets ont eu les affaires de dopage dans le cyclisme? Gilles Dumas. L'impact a été plus important auprès des décideurs qu'auprès du grand public. Nos études n'ont pas révélé de conséquences particulières sur l'image des marques engagées dans le cyclisme. Le public ne tient pas les annonceurs responsables des problèmes éthiques liés au dopage. Aujourd'hui, il estime même que la marque la plus engagée dans la lutte contre le dopage est Festina. Comment l'expliquez-vous? G.D. Après un Tour de France 1998 terrible pour l'image de Festina, cette dernière a retrouvé une crédibilité l'année suivante car les coureurs de l'équipe n'ont réalisé aucun résultat. Cela a sans doute démontré aux yeux du public que Festina s'était engagée dans la voie de la sagesse. De plus, la marque a été discrète et a varié ses investissements en publicité classique et dans le football. Le cyclisme reste donc un vecteur de communication intéressant pour les annonceurs? G.D. Oui, au même niveau que le rugby, l'athlétisme, le tennis et la Formule 1, mais derrière le football. La baisse d'intérêt que nous constatons est plutôt due à l'absence de résultats des coureurs français plutôt qu'aux problèmes liés au dopage. L'image du cyclisme n'est pas en chute libre. Dans quelle voie devrait travailler le cyclisme aujourd'hui? G.D. Les instances fédérales doivent concentrer leurs efforts de communication vers les leaders d'opinion, les plus traumatisés. Les fédérations ont trop laissé la main aux médias. Certes, le cyclisme n'est pas rose, mais il n'est pas aussi noir que ce qui a été décrit. Heureusement, ce sport a la chance de conserver intact tous ses fondamentaux, en particulier sa proximité avec une cible très large, populaire et familiale. Entretien: B.F.

Envoyer par mail un article

Gilles Dumas : Il faut communiquer vers les leaders d'opinion

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.