Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TOURISME

La Grande-Bretagne bradée

06/07/2001

Quatre mois après l'épidémie de fièvre aphteuse, le tourisme panse ses plaies en Grande-Bretagne. En mars et avril, au plus fort de la crise, les compagnies de ferries et Eurotunnel ont enregistré une baisse de fréquentation de 10% à 16%, et les voyages de groupes, scolaires ou linguistiques, ont chuté de 5% à 15%. La British Tourism Authority, l'organisme chargé de promouvoir les îles britanniques, a annulé la campagne prévue avant l'été pour la remplacer par des promotions commerciales, dotées d'un budget de plus de 100millions de francs.

Marketing direct

Traduction en France: des offres de circuits bon marché associant l'office du tourisme de Grande-Bretagne et des transporteurs comme Republic Tours, Britanny Ferries ou Eurostar, eux aussi durement touchés.«La destination n'accroche plus les gens,explique-t-on à l'office du tourisme.Nous sommes obligés de réagir.»Les annonceurs ont recours au marketing direct pour convaincre les vacanciers. Ainsi l'Écosse, dont l'image a été relativement peu entamée par rapport à l'Angleterre, mise sur les relations presse, les mailings et Internet.«Mieux vaut informer une cible déjà intéressée plutôt que d'alimenter l'inquiétude avec une campagne grand public»,estime Maguilène Moleton, responsable de la stratégie à l'agence spécialisée dans le tourisme, SFCP Medicis.

Envoyer par mail un article

La Grande-Bretagne bradée

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.