Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

SPORTS

CIO: l'héritage de Samaranch

20/07/2001

Jacques Rogge, nouveau président du CIO, compte poursuivre l'oeuvre de son prédécesseur, qui a fait entrer les jeux Olympiques dans le règne du marketing.

C'est au chirurgien belge Jacques Rogge, cinquante-neuf ans, qu'incombe la tâche de succéder à Juan Antonio Samaranch à la tête du Comité international olympique (CIO). Tout en étant l'héritier désigné de l'ancien ministre de Franco, dont il était le favori, Jacques Rogge devra redorer le blason d'une institution à la réputation entachée par le scandale des jeux d'hiver de Salt Lake City (États-Unis) en 2002. Entré au CIO en 1991, le docteur Rogge, qui préside depuis douze ans l'Association des comités nationaux olympiques européens (Acnoe), affirme dans son programme vouloir«consolider, améliorer et faire évoluer l'héritage Samaranch».Un héritage placé sous le signe de la prospérité et du marketing. Les vingt et une années du règne controversé de Samaranch ont en effet été celles de la croissance financière de l'institution. Les chiffres publiés en juillet dernier par la revueMarketing Mattersen rendent compte: en 1980, le CIO versait 88millions de dollars aux Comités d'organisation des jeux de Moscou (été) et de Lake Placid (hiver). En 2000, il a remis 1,1milliard de dollars aux organisateurs des JO de Sydney (été) et 575millions à ceux de Salt Lake City (hiver). Soit une progression de 1450%. Les 199comités nationaux olympiques sont également gagnants. De 1980 à 1984, ils avaient récolté 13,9millions de dollars. Pour 2001-2004, ils percevront 210millions de dollars (en augmentation de 1410%). Les partenariats commerciaux sont, eux, passés de 96millions de dollars en 1988 à 650millions de dollars pour les JO de Salt Lake City en 2002. Cette prospérité doit beaucoup aux contrats négociés avec les chaînes de TV: les droits ont atteint 1,3milliard de dollars à Sydney en 2000, ils devraient s'approcher du milliard et demi pour les jeux d'Athènes en 2004, et les contrats signés pour Pékin en 2008 font état de 1,7milliard de dollars. Le CIO, dont l'agence attitrée est TBWA\Chiat\Day Los Angeles, a annoncé mi-juillet la création de sa propre société de radio-diffusion, OBS (Olympic Broadcasting Service). Opérationnelle en 2010, elle permettra au CIO d'être propriétaire et diffuseur de ses images sans intermédiaire. Une belle manne en perspective.

Envoyer par mail un article

CIO: l'héritage de Samaranch

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.