Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

... Adrien de Maublanc

14/09/2001

Il a remporté le Prix d'argent du jeune réalisateur lors des derniers Young Directors Awards de Cannes, pour son film Greenpeace. Après des études d'art et de design à Londres, cet ancien créatif de vingt-six ans a officié de 1995 à 1998 en tant que directeur artistique chez BDDP, où il a notamment travaillé sur le logo de Clan Campbell et sur le budget de la bière 1664. En 1998, il réalise son premier court métrage, Pfff... Depuis, Adrien de Maublanc a travaillé sur l'identité visuelle des Supermen Lovers, qui ont cartonné cet été avec le tube Starlight. Représenté par Can-PH, il prépare le prochain clip du groupe, pour le single Marathon Man, qui mettra en scène « un escargot psychédélique » et travaille sur un projet de court métrage.

J'ai conçu ce film avec le directeur artistique Emmanuel Bougnières. Le tournage s'est déroulé dans le plaisir. Nous avons shooté en une journée. La fille est un modèle des Beaux-Arts, au corps un peu baroque, un anti top model. L'idée rappelle les films pour le chocolat Nestlé Dessert, dans les années 80, où une poire est recouverte de chocolat. Sauf que là, c'est un corps de femme qui est recouvert de goudron. Nous avons tout filmé au ralenti. Le chef opérateur, Ali Lackrouf, a créé un éclairage très simple, avec juste un voile au-dessus. En tout, le film nous a pris un jour de tournage et un jour de post-production. » L'idée d'Airbag est de montrer un personnage accidenté dans une voiture imaginaire. C'est l'une des premières idées de film que j'aie eues. Le mouvement est suggéré par le tunnel et son défilement. Le film a été autoproduit ; en gros, il a fallu deux mille francs pour peindre le cyclo...» Ce film, ça a été Babylone ! Je voulais faire une course de vaisseaux. J'ai filmé une trajectoire dans Paris, qui défile à l'envers par rapport aux trajets des véhicules. Nous avons passé au moins 700 heures en post-production, avec un « flamiste » pour retravailler l'image et terminer le film. Au départ, celui-ci devait être un clip. Au final, avec Olivier Reygade, directeur artistique chez TBWA, nous avons conçu une fausse publicité pour la Sécurité routière. On a essayé de prendre le contrepied de ce qui se fait habituellement, en utilisant un ton humoristique. »

Envoyer par mail un article

... Adrien de Maublanc

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.