Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

Yves Mouriès : Notre avenir passe par l'étranger

12/10/2001

Yves Mouriès préside la marque Aigle.

Vous êtes arrivé à la tête de l'entreprise en 1989, alors que la marque déclinait depuis plusieurs années. Comment avez-vous opéré son relancement ?

Yves Mouriès.J'ai commencé par complètement arrêter la production de gammes de chaussures qui avaient du mal à vivre. D'autre part, une étude nous a entièrement rassurés sur la notoriété d'Aigle, notamment en définissant son image comme une marque de protection et de nature. Cette réputation collait avec le marché de l'outdoor qui connaissait une forte croissance aux États-Unis. J'ai diversifié la marque dans le textile en suivant cette tendance, sur les trois univers où nous étions connus : la campagne, la mer et la montagne. Ma précédente expérience dans le vêtement marin avec Mobidick, que j'ai revendue au groupe Hutchinson, m'a beaucoup servi.

Comment définissez-vous Aigle aujourd'hui ?

Y.M.C'est une marque haut de gamme qui reste abordable. Nous gardons une tradition d'innovation et de sport avec, dans chaque gamme, des produits très techniques, pour les pratiquants assidus. Mais Aigle s'est élargie vers des produits « style de vie », confortables, pour tous. Depuis deux ans, nous travaillons plus sur la femme et l'enfant alors que la marque, à l'origine, était essentiellement masculine.

Quel avenir pour la marque ?

Y.M.Notre développement futur se situe à l'étranger. Nous avons atteint un seuil en France où il nous est difficile de grignoter des parts de marché. Nous avons deux magasins en Angleterre, un en Allemagne, deux en Suisse et quatre au Portugal. Ces points de vente pilotes nous ont servi à nous faire connaître avant d'entamer une distribution élargie. De plus, nous avons signé un accord de licence avec le groupe de textile Yamato qui gère cinquante magasins au Japon, cinq à Hong-Kong et un à Taiwan.

Propos recueillis par H.H.

Envoyer par mail un article

Yves Mouriès : Notre avenir passe par l'étranger

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.