Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ALIMENTATION

Lustucru mise sur le frais

16/11/2001

La marque affirme son leadership sur un secteur en pleine expansion, le rayon traiteur, et écrit une nouvelle page de sa riche histoire publicitaire.

Mauvaise journée pour le jeune Paolo. D'abord, il est désespéré de voir l'Italie se faire battre au football par la France. Et, comble de la déception, à table avec ses parents, il a la mauvaise surprise de s'apercevoir que ses pâtes fraîches préférées ne proviennent pas de son pays natal, mais de l'Hexagone ! Avec ce film réalisé par Christian Lingbye pour La Pac et conçu par Jean&Montmarin, Lustucru compte frapper un grand coup sur le secteur des pâtes fraîches. L'annonceur prévoit d'investir 3,5 millions d'euros (soit 23 millions de francs) au cours des quatre prochains mois.

Leadership d'image

Pourtant, Lustucru est déjà largement leader sur ce segment des pâtes fraîches, 38 % de parts de marché, quand la deuxième marque, l'italien Roberto, en est à 6,7 %.« Lustucru souhaite installer un leadership d'image, en se positionnant par rapport à l'Italie et en montrant que la gastronomie française peut, elle aussi, produire d'excellentes pâtes », explique Nathalie Cogis, responsable du budget chez Jean&Montmarin. Il faut dire que le secteur du frais est en plein développement : +5,9 % en volume par an contre -3 % pour les pâtes sèches. Le marché traiteur représente 276 327 tonnes en volume et 2 milliards d'euros (13 milliards de francs) en valeur. Les pâtes fraîches pèsent, quant à elles, 34 948 tonnes et 213 millions d'euros (1,4 milliard de francs).

« Avec ce film, dont l'action se situe pendant un repas familial, nous voulons aussi montrer que les pâtes fraîches ne sont pas réservées aux occasions exceptionnelles, et que l'on peut en manger tous les jours », précise Nathalie Cogis. Le film, d'une longueur inhabituelle pour le secteur de l'alimentation (trente secondes), devrait aussi réactiver l'histoire publicitaire de la marque, qui reste la huitième préférée des Français et compte à son actif des personnages marquants, telle l'impayable Germaine. Nathalie Cogis souligne :« Nous voulons offrir du spectacle, toucher le coeur des Français et, pourquoi pas, installer le personnage de Paolo dans de futures campagnes... »

Envoyer par mail un article

Lustucru mise sur le frais

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.