Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Volvo à toute vitesse

09/05/1998

Bertrand Pallatin, directeur artistique chez Saatchi & Saatchi, classe en tête le film Volvo, suivi des campagnes Paco Rabanne, Canderel, Fnac et Crédit lyonnais.

Pas d'hésitation. La campagne préférée de Bertrand Pallatin, chez Saatchi depuis deux ans, est sans conteste le film réalisé pour le compte de la Volvo V40, intitulé «Le professeur».«Ce petit gamin qui, au fond de la classe, dessine des lignes pour exprimer la vitesse à laquelle roule la voiture de ses parents est parfait. J'ai rarement repéré une idée aussi bonne exécutée avec autant de maestria»,commente le directeur artistique. Le coéquipier de Pierre Montjean classe l'affiche Paco Rabanne en deuxième position:«Le secteur du parfum est plutôt déserté en matière de concepts. Or, cette campagne signée Louis XIV casse les codes du parfum et donne une vocation très personnelle au produit.»«J'ai toujours aimé les visuels Canderel »,dit par ailleurs le créatif qui installe la dernière campagne conçue par l'agence Young&Rubicam pour le sucre de synthèse sur la troisième marche du podium.Ce n'est propablement pas nouveau, mais il me semble que l'agence est parvenue à exprimer l'essence de l'idée, grâce notamment à l'excellente petite phrase, «Non à la chirurgie, oui à l'esthétique» ou encore avec cette autre réplique, «Halte au sport».Plutôt très optimiste concernant les créations observées ces derniers jours, le responsable de la dernière campagne print de Nina Ricci a également sélectionné la campagne Fnac,«très jolie, voire poétique. Elle apporte un peu de fraîcheur à une époque où certains politiciens aiment se croiser, mais pas forcément dans le sens de la Fnac, dont l'accroche est justement «Toutes les musiques se croisent».Enfin, dernière sélection de Bertrand Pallatin, plutôt très en verve:«Le Crédit lyonnais vu par Mario Palmieri est très intéressant. On voit enfin des personnages qui ont l'air de vraies personnes. Pas de banquier nickel ni de clients propres sur eux, mais des vrais gens.»Devarrieuxvillaret ou la vraie vie, en somme.

Envoyer par mail un article

Volvo à toute vitesse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.