Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉCOMMUNICATIONS

Sagem, le BVP approuve

18/12/2001

Y a-t-il une affaire Sagem ? Le fabricant de téléphones portables vient de déclencher une petite tempête médiatique avec sa dernière campagne de publicité. On y voit des jeunes femmes brunes, blondes ou rousses, les yeux cachés par un bandeau où s'inscrivent des sentences lourdes de sens : « Karina T. joue avec le sien plusieurs fois par jour », « Abigaël W. en change quand elle ne les aime plus », « Emily D. préfère sans les mains », « Marie S. aime quand ça vibre ». Les garçons ont aussi droit à de fines allusions : « Jean-Philippe S. est devenu un véritable obsédé textuel », « Richard G. devrait avoir honte d'en avoir un si petit ».

Ces trouvailles de l'agence Paname ont pour but de promouvoir les multiples fonctions des nouveaux mobiles Sagem: vibreur, jeux téléchargeables, façades interchangeables et autres SMS (Short Message Service), résumés par la signature « Objets de plaisir ». Pour sa part, le Bureau de vérification de la publicité (BVP), qui vient d'éditer de nouvelles règles déontologiques sur le respect de la dignité humaine, n'a rien trouvé à redire :« Il faut de l'humour », estime Joseph Besnaïnou, le directeur général du BVP.

Tchadri et téléphone

Mais ces annonces n'ont pas été du goût des journaux qui les ont accueillies dans leurs pages. Le 21 novembre, sous le titre « Au dernier chic kabouli », la chronique de Pierre Marcelle dansLibérationmettait en parallèle les femmes afghanes qui tombent le tchadri et le marchand de téléphones qui bande les yeux de ses utilisatrices. Il revenait à la charge une semaine plus tard, le 29 novembre, en ridiculisant la réponse que lui avait adressée l'agence. La polémique s'est poursuivie dansLe Mondedu 2 décembre, sous la plume du médiateur Robert Solé. Celui-ci donnait raison à une lectrice qui se disait« sidérée par le manque de rigueur quant à la publicité que vous diffusez. [...] Vous me gâchez le plaisir de lire votre journal. »De son côté, l'association La Meute, qui milite contre la publicité sexiste, appelle à l'envoi de lettres de protestation à Sagem.

Depuis sa mise en cause dansLibération, l'agence Paname ne s'exprime plus sur la campagne. De son côté, une responsable de Sagem, qui ne souhaite pas être citée nommément, affirme qu'« il ne s'agit que d'une publicité qui joue sur l'humour et sur la dérision et qui a beaucoup plu en interne. L'attente des clients a changé. Aujourd'hui, ils souhaitent s'approprier leur GSM. »Mais peut-être pas à ce point-là...

Envoyer par mail un article

Sagem, le BVP approuve

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies