Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN SYLVIE AMBLARD

« Respecter la vérité de l'enseigne »

04/01/2002

La campagne de communication signée Publicis Étoile vise à accroître la fréquence des visites des clients et à augmenter le panier moyen, explique Sylvie Amblard, responsable de la communication de C&A France.

C&A France renoue cette année avec la croissance et les bénéfices. Quelles en sont les raisons ?

Sylvie Amblard.Depuis dix-huit mois, C&A a entamé des réformes dans tous les domaines : l'assortiment, plus adapté au marché français ; la rénovation des magasins, plus lumineux et plus chaleureux avec un mobilier associant le bois et le métal mat ; le merchandising, conçu en affinité avec les attentes de notre coeur de cible, familial, urbain et CSP moyen ; un rythme d'actions promotionnelles plus soutenu. Enfin, la publicité, avec un discours complice et chaleureux, et un casting qui permet aux clients de se retrouver dans leur style de vie. En neuf mois, de mars à novembre 2001, le chiffre d'affaires de C&A en France a progressé de 11 %, soit largement plus que le secteur des chaînes spécialisées.

Quels sont les objectifs de votre nouvelle campagne de publicité ?

S.A.C'est une campagne qui s'adresse à nos 80millions de clients annuels. Nous souhaitons augmenter la fréquence de leurs visites (six par an en moyenne actuellement) et leur panier moyen (2,7pièces par visite aujourd'hui). Loin des discours sophistiqués de la mode, cette campagne respecte la vérité de l'enseigne qui ne vend que des produits exclusivement griffés C&A, sous dix marques propres, pour tous les âges, tous les styles et toutes les morphologies. C&A s'adresse aux gens qui souhaitent s'habiller de façon moderne, à prix abordable, sans se prendre au sérieux.

La fermeture de C&A en Grande-Bretagne a-t-elle des répercussions en France ?

S.A.En Grande-Bretagne, l'enseigne (109magasins et 4 800salariés) souffrait de problèmes récurrents dus à la difficulté du marché anglais et à un déficit d'image. Le groupe a souhaité que cette fermeture soit exemplaire au plan économique et social. Tous les salariés, sans exception, ont retrouvé un poste, dans de bonnes conditions. La France est désormais le deuxième marché de C&A, derrière l'Allemagne. Pendant longtemps, elle n'a occupé que la quatrième place après la Grande-Bretagne et les Pays-Bas.Entretien : C.H.

Envoyer par mail un article

« Respecter la vérité de l'enseigne »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.