Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ALIMENTATION

Apéricube, du bagne aux Papous

15/03/2002

Depuis 1998, Apéricube, c'était des bagnards plutôt furibonds devenant tout miel à la simple vue d'un petit cube de fromage à apéritif. Pour éviter de lasser le téléspectateur, la marque de La Vache qui rit (fromageries Bel) a déplacé aux antipodes - au sein d'une bande de Papous cannibales - sa mécanique publicitaire. Une mécanique qui cherche toujours à décaler le propos et qu'Hervé Bourdon, directeur de création de D'Arcy (nouvelle agence de la marque, après TBWA), résume ainsi :« Où qu'on soit dans le monde, dès qu'on voit un cube, on pense à un Apéricube et à l'apéritif, ce qui a le don de détendre les situations les plus compromises. »Dans ce film, à l'écran depuis le 11 mars et signé Enda Mac Callion (Movie Box), des baroudeurs évitent pour un temps de se faire dévorer grâce à leur trésor, les fameux petits cubes de fromage « aux vingt-quatre saveurs inoubliables ».

Tourné en Afrique du Sud, ce film devrait remplir son office : remettre à l'esprit du consommateur un produit qui a la particularité d'avoir peu d'adversaires sur son segment (mis à part Apérifrais et quelques marques distributeurs) et des concurrents partout, des radis au crackers en passant par les sushis ou la « cahouète » de base.

Envoyer par mail un article

Apéricube, du bagne aux Papous

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.