Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

INSTITUTIONNEL

Le RPR cherche sa potion

22/05/1998

Pour relancer son image, le RPR applique une tactique de communication de crise.

Depuis le 21mai, 2000 panneaux 4x3 représentent des Gaulois en pleine lutte intestine. «Gauloises, Gaulois, vous en avez marre d'avoir la droite la plus bête du monde? Nous aussi!!! Manifestez-vous en rejoignant le RPR», annonce l'affiche, sans référence à Astérix comme l'a exigé Uderzo.«Un parti, c'est une marque populaire»,disent ses auteurs, Jérôme Doncieux (Euro RSCG France) et Frank Tapiro (Hémisphère droit), sollicités à titre personnel pour mettre en place une communication de crise plutôt réservée aux entreprises comme le Crédit lyonnais ou Perrier. Certes la gauche avait utilisé l'humour («Au secours la droite revient») pour les législatives de 1986, mais jamais un parti n'avait pratiqué l'autodérision. Comme dans les bons plans médias concoctés par les agences corporate, le RPR met aussi en place une communication offensive et plus classique en diffusant la brochureProjet pour la France et les Françaissigné par l'agence Image&Stratégie de Thierry Saussez. Les militants en recevront 100000 et pourront en distribuer 1,5million sur les marchés. Le tout sera annoncé par 400000affichettes.

Plusieurs risques

Cette thérapie de choc comporte un certain nombre de risques.«Il faut réserver les messages négatifs pour la communication interne. Le grand public prend tout au premier degré,observe Claude Fitoussi qui conseille de nombreux partis, dont le RPR.Les plus affectés risquent d'être les électeurs RPR eux-mêmes, que l'on qualifie de bêtes».L'autre danger est de savoir si le parti ne risque pas de populariser une expression jusqu'alors réservée aux cénacles parisiens. C'est une autre règle de la communication de crise: éviter de reprendre textuellement les critiques émises, mais faire son mea culpa de manière discrète et argumentée. Enfin, cette communication ne résout pas le problème du RPR: les affaires, le traumatisme d'une autodissolution ratée et non expliquée et les divisions internes. D'où le lancement de l'Alliance, pour regrouper dès la rentrée toutes les composantes de la droite classique et trouver un équivalent verbal à la désormais fameuse «gauche plurielle».

Envoyer par mail un article

Le RPR cherche sa potion

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.