Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

... Chantal Thomass

29/03/2002

Chantal Thomass adore se replonger dans ses croquis, dénicher une ancienne photo, feuilleter ses livres ( Plaisirs de femmes, édité par le musée de la Mode de Marseille, Femme selon Chantal Thomass, aux éditions Flammarion). « Il me faudrait 200 m2 pour ranger mes archives », soupire-t-elle. En 1995, suite au conflit avec ses actionnaires japonais, la styliste a mis à l'abri une partie de ses créations au musée de la Mode de Marseille. La collection sera visible à Calais, à partir du 15 juin. Chantal Thomass fera également partie de l'exposition que prépare en mai le musée des Arts décoratifs de Paris sur la façon dont les créateurs exploitent leur identité visuelle.

J'ai rencontré Benoit Devarrieux en 1981 grâce au photographe Jean-François Jonvelle. À l'époque, faute de moyens, je ne communiquais pas sur mes créations. Benoît a eu l'idée de me mettre en scène dans un fauteuil, en ombres chinoises. C'est sa femme, Martine, qui m'a prise en photo. Ensuite, nous avons multiplié les petits "coups" médias : une page dansLibérationà la veille des défilés, des cartons d'invitation amusants, etc. Au fil du temps, je suis devenue mon propre logo. Dans la lingerie, aucune autre créatrice n'incarne une marque. »

Publicité, Benoit et Martine Devarrieux, 1982

J'ai toujours voulu lancer mon parfum. J'ai enfin trouvé les partenaires, Alain Bothorel et Jérôme Palatin, fondateurs de P&B. Christophe Reynaud a créé un jus frais, fruité puis poudré, qui évoque le rouge à lèvres. Sylvie de France a dessiné le flacon, avec une couture de bas et une dentelle de jarretière. Une campagne est prévue en avril, signée de l'agence Loeb qui travaille déjà pour Sara Lee. Cela a pris six mois, mais nous avons su éviter le voyeurisme et les clichés. »

Parfum Chantal Thomass, 2002

Je tiens à montrer cette photo car elle est de Jean-François Jonvelle, récemment décédé. Elle illustre parfaitement le côté " dessus dessous " que je veux donner à mes créations. Pour moi, un soutien-gorge peut aussi bien se porter sous un pull que se dévoiler sous une veste ouverte. Cela n'exclut pas non plus qu'il soit confortable. Il y a quinze ans, le choix des matières n'était pas aussi vaste. Aujourd'hui, les froufrous ne sont pas incompatibles avec l'aspect pratique. »

Photo de Jean-François Jonvelle, 1998

Envoyer par mail un article

... Chantal Thomass

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.