Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

DISTRIBUTION

Marques Avenue, de l'usine au paradis

05/04/2002

Ces magasins d'usine se repositionnent en enseignes de mode avec Les Ouvriers du paradis.

Avec 210 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2001, Marques Avenue est le leader des magasins d'usine en France. Mais le terme même de magasins d'usine traîne une image bas de gamme qui n'est pas en phase avec les marques présentes dans ces centres commerciaux (Ventilo, Lacoste, Hugo Boss ou Gérard Darel), proposées de 30 % à 70 % moins cher. Les Ouvriers du paradis ont concocté une campagne printanière axée sur le plaisir de dépenser sans compter. On y voit une jeune femme complice, photographiée par Bruno Dayan, s'adonnant sans honte à la paresse, à la gourmandise et à la luxure.« Nous montrons les magasins comme un paradis où tous les péchés sont autorisés », explique Cyril Le Quellec, directeur du développement de l'agence. La signature, un brin provocatrice, exprime cette notion de consommation décomplexée : « On peut aimer le luxe sans aimer l'argent. »

D'un budget global de 1,83 million d'euros, la campagne, visible depuis le 4 avril, sera présente quatre fois par an dans les zones de chalandise des quatre Marques Avenue (Romans, Talange en Lorraine, Troyes et Île-Saint-Denis) ainsi que dans le magazineElle.

Envoyer par mail un article

Marques Avenue, de l'usine au paradis

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.