Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Je préfère traiter en direct avec les photographes

22/05/1998

Jean-Paul Gaultier défend lui-même l'image de ses produits. Pendant longtemps, il a fait ses campagnes de publicité. Il choisit avec qui il va travailler, suit de très près la réalisation des visuels.

Vous ne travaillez jamais avec des agences de publicité: pourquoi? Jean-Paul Gaultier. C'est un monde qui m'est étranger, que je comprends mal. Dans mon esprit, la pub, ce sont des dépenses faramineuses, des voyages qui ne sont pas nécessaires, trop de personnes qui donnent leur avis. Les agences sont des intermédiaires chargés de créer l'image d'un produit. L'image Gaultier existe, je n'ai pas besoin de ça. Je préfère traiter directement avec les photographes ou les réalisateurs au service de mon image. Comment choisissez-vous les gens avec qui vous travaillez? J.-P.G. Il faut qu'il y ait de la confiance entre nous. Jean-Baptiste Mondino est peut-être celui avec qui je me suis le mieux entendu. Il me connaît, il respecte ma personnalité. Il entre dans mon univers mais, en même temps, il y met sa patte. J'ai besoin de ça. Je ne suis pas quelqu'un de bagarreur. Une fois que j'ai dit oui, c'est oui. J'assume ce qui est fait, même quand je ne suis pas totalement emballé par le résultat. Par exemple, le deuxième spot que je trouve moins réussi. Pourquoi avoir délégué alors la gestion de Gaultier Parfums à une société extérieure, la filiale française de Shiseido? J.-P.G. Je ne peux pas être sur tous les fronts. C'est aussi l'histoire d'une rencontre avec Chantal Ross, la présidente de Beauté Presse International. Elle a su me faire confiance, contrôler mes dérapages tout en y mettant les formes. Un peu comme lorsque votre maman vous dit: «Tu as le droit d'aller jusqu'à la barrière» au lieu de dire: «Tu n'as pas le droit de passer la barrière». Elle a dit oui à mon packaging, à mes choix d'artistes comme Mondino ou La Chapelle. Prêt-à-porter, ligne Jeans, parfums: quelle est la suite? J.-P.G. Je n'ai pas de plan stratégique. Je suis mes envies, mes passions. Entretien: C.E.

Envoyer par mail un article

Je préfère traiter en direct avec les photographes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.