Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

... Lars Blumers

07/06/2002

Lars Blumers, trente-deux ans, est venu à la publicité par des voies détournées. À vingt-deux ans, il fonde une maison de production dans son Allemagne natale, Les Medias mutants. Deux ans plus tard, il étudie l'écriture de scénarios et la réalisation à l'université de Columbia à New York. En 1999, de retour en France, il gagne un concours de scénario et signe son premier court-métrage, Poker menteur,pour la chaîne 13ème Rue. Deux clips en Italie et une publicité en Slovénie plus tard, il se retrouve dans l'écurie Psycho de Première Heure, qui parie sur son mélange d'absurde et de réalisme. Aujourd'hui papa d'un petit Oscar, il prépare un court-métrage avec des enfants.

La directrice de casting a fait des prouesses. Le fait de réunir un garçon noir et une fille blanche pouvait sembler une astuce marketing. En fait, l'émotion passe dans les regards et l'on oublie leur couleur de peau. Il y a très peu d'effets spéciaux, juste des surimpressions. C'est un procédé qui revient à la mode, après avoir longtemps été jugé de mauvais goût. Cela permet d'allonger le temps, on comprend que la fille traverse toute la ville pour retrouver son amoureux. Ce n'est pas un gadget, il a une vraie fonction. »

Film Eau jeune, agence BETC Euro RSCG, production Psycho-PH, 2002

J'ai fait cette campagne un mois après avoir signé chez Première Heure. L'agence avait aimé mes films absurdes pour la marque slovène Fruc. C'est une publicité humoristique déguisée en publicité beauté. J'essaie de limiter les mouvements de caméra qui induisent un point de vue et peuvent empêcher de rentrer dans un film. Je privilégie le montage. Je n'aime pas qu'un réalisateur montre ce qu'il sait faire. »

Film Côte d'or, agence BETC Euro RSCG, production Psycho-PH, 2001

Là aussi, tout est dans le casting. Au départ, on ne savait pas très bien comment les scènes devaient être jouées. Le casting nous a donné des idées. Par exemple, les deux filles qui s'assoient dans le fauteuil ne devaient pas avoir une telle différence physique. Leur rencontre a créé l'humour de la situation. De même, le garçon qui dit "Vous me reconnaissez" devait à la fois être drôle et dans le style d'une publicité Benetton. »

Film STK, agence Enjoy, production Psycho-PH, 2002

Envoyer par mail un article

... Lars Blumers

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies