Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

LOISIRS

La Française des jeux traque l'euro avec Dédé

19/07/2002

Le lancement du jeu participe de l'offensive de l'entreprise publique pour redresser un chiffre d'affaires mis à mal par le passage à la monnaie unique.

Depuis le 15 juillet, les trente millions d'adeptes des produits de la Française des jeux (source Ipsos, tous jeux confondus en 2001) peuvent maintenant gratter Dédé. Contre deux euros, ils découvrent ainsi trois lancers de dés, dans l'espoir de cumuler jusqu'à 10 000 euros de gains. Ce Dédé ne vient pas de nulle part : c'est le surnom que les joueurs eux-mêmes avaient donné, l'an dernier, au petit cochon Patrice mis en scène par l'agence Callegari Berville Grey lors du lancement du Jeu de l'oie. La Française des jeux a eu l'idée de remplacer ce dernier jeu, jugé trop complexe par le public, par un produit plus simple et plus rapide, à fréquence de gain élevée, et de le baptiser Dédé. Pas chienne, Callegari Berville Grey a renoncé à ses royalties au profit d'un gentleman's agreement avec son client, qui lui a confié le design du ticket et la campagne Dédé.

Plus le droit à l'erreur

Les directeurs de création Philippe Rouby et Bernard Serf ont de nouveau fait appel au réalisateur Pierre Coffin, représenté par Wanda, pour narrer la suite des aventures de Dédé et de ses copines, deux oies un tantinet moqueuses. Le film est à l'antenne depuis le 16 juillet.

La Française des jeux n'a plus le droit à l'erreur. Sur la période allant de janvier à fin juin, les mises ont chuté de 2 % par rapport à la même période de 2001. En cause, le passage à l'euro, qui a incité les joueurs à se rabattre sur les produits les moins chers.« L'effet euro est en voie de résorption,explique un porte-parole de la société.Fin 2002, nous devrions atteindre notre objectif, qui est de réaliser le même chiffre qu'en 2001, soit 7,01 milliards d'euros ». L'heure est donc à la communication. Outre Dédé et, avant lui, une autre nouveauté, Vegas, le Loto vient d'être relancé (lireStratégiesn° 1244), de même que le Morpion (lire encadré). Et deux autres jeux de grattage seront lancés d'ici à la fin de l'année.

Envoyer par mail un article

La Française des jeux traque l'euro avec Dédé

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.