Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉCOMMUNICATIONS

Orange en campagne à la seconde près

30/08/2002

L'opérateur mobile de France Télécom s'approprie le discours sur la disparition de la minute incompressible, lors d'une rentrée où la bataille sur la téléphonie fait encore rage.

Après s'être grassement payés sur les utilisateurs, les opérateurs découvrent tout à coup l'iniquité de la première minute incompressible. Une idée qui coule de source quand on sait que plus de la moitié des appels passés depuis un portable durent largement moins d'une minute. Le premier a avoir dégainé est SFR, qui avait annoncé le 18 juillet 2002 le passage vers la facturation à la seconde après la première minute. Orange a décidé de frapper encore plus fort avec une campagne de publicité massive conçue par BETC Euro RSCG, où l'opérateur annonce qu'à partir du 15 septembre, les communications seront facturées à la seconde, et ce dès la première seconde. La campagne d'affichage et les spots télévisés, qui se veulent de connivence et empathiques, reprennent toutes les situations de la vie où l'on se sert de son mobile pour dire deux phrases.« Il s'agit pour Orange d'être le premier à prendre massivement la parole sur la facturation à la seconde afin de préempter le discours,explique Éric Tong Cuong, coprésident de BETC Euro RSCG.La période estivale, moins onéreuse en termes d'achat d'espace, nous a permis de multiplier les exécutions, afin de donner une impression de foisonnement. »

Les appels vers les concurrents surtaxés

Le principe de la facturation à la seconde est séduisant, mais attention aux à-côtés : sur tout appel destiné à un abonné SFR ou Bouygues Telecom, l'abonné Orange devra désormais payer une surtaxe de 0,12 euro par minute et 0,002 euro par seconde, un surcoût non compris dans le forfait... SFR surtaxe lui aussi les appels vers les concurrents, mais en moins onéreux (0,08 euro la minute) et en comprenant cette dépense dans le forfait. Bouygues Telecom n'applique aucune surtaxe, mais n'a pas encore donné de date précise pour le passage à la facturation à la seconde, prévue tout de même avant la fin de l'année. La bataille ne fait donc que commencer...

Envoyer par mail un article

Orange en campagne à la seconde près

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies