Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ÉDITION

Universal Music se fait labels

20/09/2002

L'éditeur musical s'efface, dans sa communication, au profit des labels maison.

Mercury, Polydor, Barclay, AZ. Ce sont les nouvelles vedettes du top. Mais ne les cherchez pas dans les classements des ventes de disques, ce sont simplement quelques-uns de la dizaine de labels gérés par Universal Music (Vivendi Universal). Depuis le mois dernier, la première maison de disques française a choisi, dans sa communication, de s'effacer derrière ses labels. Désormais, tous les spots publicitaires diffusés à la télévision sont signés par les logos des labels. La marque Universal Music, présente depuis plus de quatre ans sur les quelque 10 000spots programmés annuellement, ne disparaît cependant pas : elle apparaît encore, mais en petit dans le bas de l'écran.« Plus de 97 % des Français reconnaissent Universal comme une marque de disques,explique Pascal Nègre, son président.Maintenant, nous voulons leur dire que, derrière, il y a des labels qui travaillent avec les artistes. »Place donc à ces marques, bien moins connues.« Universal n'est pas un grand tout, mais, au contraire, un ensemble de petits artisans »,poursuit-il.

La seule major qui signe ses publicités

L'autre objectif est aussi de faire reconnaître ses marques auprès de toutes les tranches d'âges.« Nous avons une bonne image auprès des jeunes, les moins de 35 ans,indique le patron d'Universal.En revanche, nous sommes moins bons sur les plus de 40 ans, qui privilégient Virgin. »En France, Universal Music est la seule maison de disques à signer ses publicités, les autres majors l'ayant toujours refusé.« La marque n'est pas représentative, c'est l'artiste qui prime »,estime Antoine Lamarche, directeur médias chez EMI.

Quatrième annonceur en France, à égalité avec le distributeur Carrefour, Universal Music a investi 171 millions d'euros bruts dans les médias l'an passé, selon TNS Media Intelligence. La maison de disques contrôle 36 % du marché français de l'édition musicale.

Envoyer par mail un article

Universal Music se fait labels

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.