Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

SPONSORING

Areva a le vent en poupe

27/09/2002

Partenaire principal du bateau français engagé dans la Coupe de l'America, le spécialiste du nucléaire et de la connectique Areva a déjà gagné une manche dans sa stratégie de communication.

Apied d'oeuvre dans la baie d'Auckland, en Nouvelle-Zélande,Le Défi Arevadisputera le 1er octobre les premières régates de la Coupe Louis Vuitton, prélude à la Coupe de l'America qui aura lieu en février 2003. Mais Areva, principal sponsor du bateau français, a déjà remporté une manche : celle de la communication. Née il y a un an de la fusion de trois entreprises du nucléaire et de la connectique (Cogema, Framatome et FCI), Areva est aujourd'hui connue par un Français sur cinq. Selon un sondage Ipsos réalisé en juillet 2002, la notoriété assistée de la marque s'élève à 20 %, contre 5 % en septembre 2001. Sur les leaders d'opinion, le taux monte à 32 %.

Polémique bénéfique

Le partenariat sportif n'explique pas tout. La marque a bénéficié d'une campagne de 1,5 million d'euros en juin dernier, mais aussi de la polémique liée à l'abordage du bateau par les militants de Greenpeace. Au premier semestre 2002, les retombées dans la presse française sont évaluées à 5,6 millions d'euros en équivalent espace publicitaire. Areva commence donc à rentabiliser les 15 millions d'euros investis dans le bateau français. Celui-ci profite d'un budget total de 25 millions d'euros, bouclé grâce à deux autres sponsors, Bouygues Telecom et Monster.fr, dont les apports sont estimés à 5 millions d'euros chacun. Areva a lancé des études d'image. Les premiers résultats seront connus durant la compétition. Reste maintenant à réussir la course.

Envoyer par mail un article

Areva a le vent en poupe

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.