Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

LOISIRS

Cranium se joue de la rumeur

04/10/2002

Sculpter la muraille de Chine, imiter Joey Starr, fredonnerIt's raining men,épeler coccyx : voilà un aperçu des épreuves du jeu américain Cranium, qui débarque en France. Ce jeu reprend le principe du Trivial Pursuit, en jetant l'académisme aux orties.« Chaque joueur peut briller dans au moins une des quatorze activités : chant, mime, sculpture, dessin... L'idée est de montrer ses talents cachés, et de se sentir une star »,précise Alexander Whit, l'un des cofondateurs avec Richard Tait. Lors du lancement aux États-Unis en 1999, ces deux anciens de Microsoft ont eu l'intelligence d'utiliser la rumeur, les « beautiful people », et la pénurie pour bâtir le succès de Cranium. Leur coup de maître : Julia Roberts qui avoue être« cranivore »lors de son passage à l'émissionThe Oprah Winfrey Show.En France, les concepteurs du jeu et son partenaire TF1 Games comptent adopter la même tactique. Deux cents personnalités telles qu'Alain Chabat, Bertrand Delanoë ou Ophélie Winter viennent de recevoir la boîte carrée.

15000 exemplaires pour six enseignes

Seuls 15 000 exemplaires seront commercialisés pour environ 53 euros dans six enseignes : Le Printemps, Monoprix, Virgin, La Grande Récré, Amazon.fr et Colombus Café.« Il n'y aura pas de publicité,assure Arnaud Meyselle, directeur de TF1 Games.Nous comptons uniquement sur le buzz et les médias. »Si tout va bien, Cranium deviendra un produit de masse en 2004. Aux États-Unis, le jeu qui a déjà été vendu à un million d'exemplaires vient juste d'être référencé chez le distributeur Wal Mart, trois ans après son lancement.

Envoyer par mail un article

Cranium se joue de la rumeur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.