Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Intérêt général

Grand ménage d'automne à l'INPES

22/11/2002

En raison d'un changement de statut juridique, l'ex-CFES doit relancer des appels d'offres pour l'ensemble de ses prestataires. Une dizaine de consultations publicitaires se prépare.

Du sol au plafond, du vendeur de papier toilette à l'imprimeur ou au routeur, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), qui a pris la suite du Comité français d'éducation pour la santé (CFES) il y a six mois, va mettre en compétition ses prestataires. Ces multiples passations de marché - dont on ignore encore le nombre exact- concernent bien entendu les agences de communication. Le motif de ce grand ménage d'automne ?« Sans entrer dans les détails techniques, c'est ce qu'exige, sur un plan juridique, notre nouveau statut d'établissement public »,indique Anne Ramon, directrice de la communication et des outils pédagogiques de l'INPES.

Voilà qui laisse entrevoir aux agences une dizaine d'appels d'offres au premier trimestre 2003. En jeu : un total de 30 millions d'euros au bas mot, le budget de l'INPES devant très certainement progresser l'an prochain. Cela devrait mettre du beurre dans les épinards d'enseignes publicitaires en mal de consultations. Elles seront invitées à plancher sur le tabac (un budget géré depuis trois ans par BETC Euro RSCG et I&E pour le volet RP), l'alcool (CLM/BBDO), la drogue (l'appel d'offres en cours n'ayant pas abouti, il sera relancé), le sida (Lowe Alice, notamment), l'hépatite C (Lowe Alice, à nouveau), les accidents de la vie courante (BBDO Corporate et CLM/BBDO), la vaccination (Saatchi&Saatchi Valeur publique) ou encore la nutrition (Young&Rubicam et Burson Marsteller). L'agence Tam Tam, qui gérait l'intégralité des partenariats radio, sera elle aussi remise en compétition, tout comme OMD pour l'achat d'espace. Par ailleurs, l'INPES a d'ores et déjà lancé une consultation pour la création de sa future identité visuelle, du logo à la charte graphique.

Briefs ultra-précis

Anne Ramon espère que toutes les enseignes sortantes feront partie des futures consultées, mais ne peut l'affirmer encore,« certains ministères procédant par tirage au sort ».Compte tenu des nouvelles procédures d'appels d'offres s'imposant à lui - elles sont aujourd'hui beaucoup plus strictes -, le fonctionnement de l'INPES devrait y perdre en souplesse.« Une fois l'agence choisie pour trois ans, ses propositions initiales seront immuables »,explique la directrice de la communication de l'institut. C'est pourquoi celui-ci a mis le plus grand soin à rédiger ses futurs programmes de prévention qui, une fois validés par la Direction générale de la santé, fourniront des cahiers des charges ultra-précis servant de brief.

Pour gérer au mieux cette future remise à plat, un nouvel organigramme a été mis en place à l'INPES. À la communication, deux services ont été rattachés à la direction placée sous la responsabilité d'Anne Ramon : la téléphonie sociale (Tabac Info Service par exemple) et les outils pédagogiques.

Envoyer par mail un article

Grand ménage d'automne à l'INPES

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies