Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

François-Henri Pinault

05/06/1998

Le jeune président de la Fnac, François-Henri Pinault, trente-cinq ans, porte un regard attentif sur la communication de son enseigne de distribution

Le film «Le Quizz des disquaires», Grand Prix Stratégies 1998, présente la double particularité de mettre en avant les clients de votre enseigne et l'expertise de vos vendeurs. C'est une première... François-Henri Pinault. Nous faisons deux films tous les ans ou tous les deux ans. En 1996, les spots portaient sur les laboratoires Fnac. Cette fois, avec «Le Quizz des disquaires», nous avons effectivement voulu évoquer nos clients et les salariés de la Fnac. Nous avons beaucoup de choses à communiquer: nous devons rassurer nos clients, exprimer notre désir d'indépendance par rapport aux marques, montrer la compétence de nos vendeurs ainsi que la grande sélectivité de notre choix en matière de techniques. Comment les vendeurs de la Fnac ont-ils perçu ce film? F.-H.P. Cela faisait très longtemps que l'on n'avait rien fait sur nos équipes. Ils ont adoré, d'autant que nous sommes habituellement très sérieux dans notre manière de communiquer. En revanche, nous avons eu quelques hésitations sur cette campagne. Ainsi, nous avons pris soin de ne pas être irrévérencieux. C'est pourquoi nous avons enlevé quelques personnages qui nous semblaient un peu caricaturaux. Ils auraient pu être mal ressentis par notre cible. Que signifie, pour la Fnac, un prix de la communication? F.-H.P. Dans l'absolu, recevoir une récompense n'est pas un objectif en soi. En revanche, dans la mesure où nous sommes très exigeants sur la qualité de nos produits et de notre service et que nous nous adressons à des gens intelligents, notre communication se doit d'être à la hauteur des attentes de notre public. Le fait qu'elle soit primée nous conforte dans nos choix. Intervenez-vous personnellement dans le choix des campagnes qui sont diffusées? F.-H.P. Tout passe entre mes mains. J'ai une équipe de communication qui vient me proposer les campagnes de l'agence. Je les accepte ou je les refuse. Virgin a aussi reçu le Grand prix Stratégies, en 1992. Que pensez-vous de votre concurrent ? F.-H.P. Il se positionne sur une cible très jeune. Nos clients sont un peu plus âgés. Nous sommes moins forts en boys' bands, je dois l'admettre, que chez Virgin! Entretien: C.A.

Envoyer par mail un article

François-Henri Pinault

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.