Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

LE GRAND PRIX

La Fnac connaît la chanson

05/06/1998

Le Grand Prix Stratégies 1998 a été décerné à la Fnac et à son agence DDB, pour le film «Le Quizz des disquaires».

Une agence créative, DDB. Une entreprise décidée à être plus visible, la Fnac. Un réalisateur aimant les idées avant de se faire plaisir sur la forme, Philippe Pollet-Villard. C'est finalement très simple de faire de la bonne publicité! Étonnant par son style, son humour et son casting, le film «Le Quizz des disquaires» méritait ce Grand Prix Stratégies 1998. Il récompense, une fois n'est pas coutume, une campagne cinéma, à l'écran depuis le mois de novembre 1997. Il y a longtemps que Christian Vince, vice-président et directeur de création chez DDB, avait en tête l'idée de ce spot:«Il ne se passait pas une seule semaine sans que quelqu'un nous dise: "C'est dingue, à la Fnac, tu arrives, tu chantes l'air d'un truc que tu cherches depuis des lustres, et ils te le trouvent immédiatement".»Le spot met effectivement en scène des personnes de tous âges, conditions et nationalités qui poussent la chansonnette... Cette idée, qui a bénéficié d'un budget de production de 1,5 million de francs (film de 55secondes), n'était pas facile à exécuter:«L'objectif était de mettre en scène des gens qui ne savent pas chanter, mais sans réaliser un énième film d'amateur»,explique Philippe Pollet-Villard. Le réalisateur, dans un premier temps, s'est attaché à soigner le casting. Il a rencontré une cinquantaine de candidats, qu'il a dénichés soit dans son cours de théâtre, soit, plus simplement, dans la rue. Le tout a été complété par un "casting director" classique.«Il était indispensable de trouver des personnes qui chantent faux sans le faire exprès afin d'atteindre un niveau de sincérité suffisant»,raconte-t-il. Le tournage s'est déroulé sans problèmes, à écouter les uns et les autres.«Christian Vince joue parfaitement son rôle de directeur de création : il sait rester à sa place, son autorité créative est réelle, si bien que tout le monde travaille en confiance»,dit Philippe Pollet-Villard, qui connaît bien les agences pour avoir été lui-même directeur artistique chez BDDP. Christian Vince n'est pas non plus avare de compliments sur son partenaire.«Philippe ne s'occupe jamais de la forme tant qu'il n'a pas bien mis en perspective l'idée à développer. C'est seuleument après qu'il s'attache au style. Une démarche étonnante et d'autant plus appréciable de la part d'un ancien directeur artistique»,explique-t-il.«Ce film redonne la parole au consommateur en banissant toute arrogance»,dit de son côté Hervé Brossard, président de DDB France. François-Henri Pinault, président de la Fnac, ne tarit pas d'éloges sur ce nouvel axe de communication:«La Fnac a une idée fixe, la qualité. L'agence et le réalisateur se sont débrouillés pour faire d'une idée plutôt populaire un film qui soit à la fois soigné et élégant, ce qui n'était pas si évident.»Fortes de ce succès, la Fnac et son agence s'acheminent vers une communication cinéma de plus en plus soutenue:«Ce média est celui des gens qui sortent, qui sont curieux, qui achètent de la culture,estime le directeur de la création de DDB.Il est donc indispensable d'être présent au cinéma.»Désormais, la volonté de la Fnac est de faire cohabiter deux types de communication. Le premier, à l'image du film «Le Quizz des disquaires», s'adresse à tous, avec une tendance jeune évidente. Le second, inauguré au cours du mois d'avril par une vague d'affichage sur le thème du mélange des cultures, sera résolument engagé sur des sujets culturels, voire des sujets politiques.

Envoyer par mail un article

La Fnac connaît la chanson

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.