Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Fnac se prononce bien dans toutes les langues

05/06/1998

Jacques Margulès est directeur de la communication de la Fnac. Il travaille au sein du groupe depuis 1967.

Pourquoi avoir attendu les années 80 pour faire de la publicité? Jacques Margulès. La publicité n'était pas dans la culture Fnac. Par ailleurs, il est difficile de réduire la Fnac à un seul message: il se passe toujours quelque chose à la Fnac. Nous ne voulions pas seulement faire de la réclame mais donner des raisons concrètes de venir. Il a fallu trouver la bonne façon de communiquer, expliquer ce que la Fnac a d'unique, c'est-à-dire la multiplicité de produits et supports culturels sous le même toit. Pourquoi avoir abandonné la signature «Agitateur culturel depuis 1954»? J.M. Parce que nous ne sommes pas agitateurs tout le temps. C'est une facette parmi d'autres de la spécificité Fnac. La Fnac, c'est aussi la qualité du service, le savoir-faire technique, l'engagement d'un choix large. Nous sommes des commerçants et nous le revendiquons, mais nous luttons contre la concentration croissante des ventes de produits culturels. Ce n'est pas normal que moins de 20% des produits représentent 80% des ventes. Nous luttons aussi pour la baisse de la TVA sur les disques. À quoi se résume la communication Fnac? J.M. À beaucoup de choses. Des campagnes institutionnelles mais aussi le journalContact, les annonces des événements Fnac... Nous accordons beaucoup d'attention à la qualité esthétique des visuels car la photo a toujours été très importante dans l'histoire de la maison. Nous essayons aussi de faire passer certaines valeurs. Par exemple, dans notre dernière campagne «La Fnac. Là où toutes les musiques se croisent», on voit un Algérien. ça n'a l'air de rien mais on n'en voit jamais dans les publicités. Le concept Fnac a bien pris en Belgique, en Espagne et au Portugal. Quelle est votre stratégie au niveau international? J.M. Fnac se prononce bien dans toutes les langues. Nous allons certainement nous développer dans le monde hispanophone, très réceptif à notre concept, comme le montrent les succès en Espagne et au Portugal. Nous misons aussi sur le sud de l'Europe, Israël et l'Asie. Il n'est pas exclu non plus que nous retournions en Allemagne. Entretien : C.E.

Envoyer par mail un article

Fnac se prononce bien dans toutes les langues

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.